Dépêche
Accueil » High Tech » Samsung livre son verdict sur le fiasco du Note 7

Samsung livre son verdict sur le fiasco du Note 7

Samsung veut mettre un terme  au débat sur le fiasco de son  Galaxy Note 7. Le premier  constructeur mondial de smartphones  a expliqué, le 23 janvier 2017 que  le lancement du prochain smartphone de  sa gamme phare Galaxy S pourrait être  reporté, le géant sud-coréen de l’électronique  s’engageant à améliorer la sécurité  de ses produits à la suite de son enquête  concernant les combustions du Galaxy  Note 7.

A l’occasion de la publication de  cette enquête, qui a duré plusieurs mois,  le groupe a confirmé qu’un défaut de batterie  était à l’origine des combustions,  mettant hors de cause aussi bien le logiciel  que les matériaux de fabrication de  ce téléphone haut de gamme, lancé en  août 2016 avant que sa production ne soit  arrêtée deux mois après.

Redorer son blason
Entre temps, Samsung avait été contraint  en septembre 2016 d’ordonner le rappel  planétaire de 2,5 millions de Note 7, plusieurs  spécimens ayant pris feu ou explosé.  Un coup dur pour le géant coréen. Ce dernier  avait alors comptabilisé une charge  d’exploitation qui a amputé son bénéfice  de 6.100 milliards de wons (4,88 milliards  d’euros) sur trois trimestres.

En annonçant les conclusions de son  enquête relative à l’un des plus retentissants  échecs industriels du secteur technologique,  le géant électronique sud-coréen  tente de redorer son blason sur un  segment où il est le numéro un mondial.
Koh Dong-jin, directeur général de la division  mobile de Samsung, a dit que des  procédures avaient été mises en place  pour éviter que de tels incendies se reproduisent  dans ses appareils à venir, dont le  S8. D’ailleurs, le Galaxy S8, Koh ne serait  pas dévoilé au Mobile World Congress de  Barcelone, où Samsung présente d’habitude  ses produits phares

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !