Dépêche
Accueil » A la une » Saâd Eddine El Othmani devant l’assemblée générale de l’ONU

Saâd Eddine El Othmani devant l’assemblée générale de l’ONU

Face au monde en ébullition, le rôle de l’ONU à rude épreuve

Le gotha politique mondial était réuni à New York, lors de la 73ème assemblée générale des Nations Unies. Le Chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani était également de la partie, à la tête d’une importante délégation marocaine. Dans une allocution prononcée, mardi 25 septembre 2018, M. El Othmani a salué le rôle incontournable des Nations Unies dans le maintien de la paix dans le monde, à l’heure où ce dernier traverse des crises politiques graces. Jamais le rôle de l’ONU n’avait aussi été mise à rude épreuve.

Guerres au Yémen et en Syrie, déchirement diplomatique des pays du Golfe, grave instabilité politique en Libye et troubles récurrents dans de nombreux pays aux quatre coins de la planète, le monde connaît certainement des bouleversements considérables.

Dans ce contexte, le Chef de gouvernement avance que la réalisation de la paix et la sécurité internationales reste consubstantielle à la mission historique dévolue aux Nations unies. En effet, le déploiement de dizaines de milliers de Casques bleus dans toutes les régions du monde pour assurer la protection des civils et mettre en place une plateforme propice au dialogue politique entre les protagonistes, est la preuve irréfragable du rôle vital qui échoit à l’organisation internationale.

M. El Othmani a rappelé que S.M. le Roi Mohammed VI a bien voulu hisser le multilatéralisme parmi les priorités de la politique étrangère du Royaume, sur la base du juste équilibre, du réalisme, de l’efficience, de l’ouverture et de l’ambition. «Nous avons besoin d’oeuvrer ensemble dans le but de mettre en place des approches consensuelles, adossées à une vision humaniste et solidaire, dans le but de relever les défis communs et urgents, notamment en ce qui concerne le changement climatique, la lutte anti-terroriste et la migration».

C’est cette même approche qu’avait adoptée S.M. le Roi pour susciter un sursaut universel vertueux pour limiter les effets des changements climatiques. La COP22 de Marrakech a été, à juste titre, un rendez-vous avec l’Histoire avec comme objectif la mise en oeuvre des engagements contenus dans l’Accord de Paris.

Le Chef du gouvernement a souligné, d’autre part, que le conflit artificiel autour du Sahara marocain demeure une cause principale qui exacerbe la tension dans la région et un handicap face à l’action commune et l’intégration maghrébine, en insistant sur l’urgence de trouver un règlement politique et durable à cette question, dans le cadre d’efforts auxquels l’Algérie se doit de prendre part de manière effective et directe, étant donné sa responsabilité historique et politique.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !