Dépêche
Accueil » A la une » Renvoi de migrants vers la Turquie: trois bateaux ont quitté Lesbos et Chios

Renvoi de migrants vers la Turquie: trois bateaux ont quitté Lesbos et Chios

© ph : AFP

© ph : AFP

Trois bateaux turcs avec des dizaines de migrants à leur bord ont quitté lundi les îles grecques de Lesbos et Chios, aux termes de l’accord conclu entre l’Union européenne et Ankara qui a été critiqué par les défenseurs des droits de l’Homme.

Peu après 04h00 GMT, un petit ferry, le Lesvos, et un catamaran plus imposant, le Nezli Jale, ont embarqué 131 personnes, majoritairement originaires du Pakistan et du Bangladesh, au port de Mytilène à Lesbos, selon une porte-parole de Frontex, l’agence de surveillance des frontières extérieures de l’UE.

Quelques personnes étaient venues manifester leur sympathie, mais l’opération s’est déroulée dans le calme.

A Chios, une autre île de la mer Egée face à la Turquie, un autre bateau turc est parti vers 05h00 GMT avec à bord un nombre non précisé de personnes. Quelques dizaines de militants et de sympathisants ont organisé une manifestation près du bateau, aux cris de « Liberté »

Il s’agit de la première vague de renvois de migrants vers la Turquie, acceptée par celle-ci dans le cadre d’un plan signé avec l’UE le 18 mars, et qui concerne tous les migrants entrés illégalement en Grèce depuis le 20 mars, soit environ 6.000, selon les calculs de l’AFP.

Le plan prévoit que pour chaque Syrien renvoyé, un autre sera admis dans l’UE, dans le cadre d’un plan limité à 72.000 places.

Un premier groupe de 35 Syriens devait ainsi arriver dès lundi à Hanovre, dans le nord de l’Allemagne. Une source gouvernementale allemande a évoqué par ailleurs l’arrivée lundi de quelques dizaines d’autres en France, en Finlande et au Portugal.

L’agence de presse grecque ANA avait annoncé dimanche que 750 migrants seraient renvoyés entre lundi et mercredi, à raison de 250 par jour, majoritairement Pakistanais, Sri-Lankais, et Africains.

« Nous avons dit aux autorités grecques que nous pouvions prendre 500 personnes (lundi) et elles nous ont donné 400 noms. Il est possible que le chiffre change demain », a indiqué à l’agence turque Anatolia le ministre turc de l’Intérieur, Efkan Ala.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !