Dépêche
Accueil » Economie » Programme de réhabilitation des mines du groupe OCP

Programme de réhabilitation des mines du groupe OCP

La vie après les mines

Le programme de réhabilitation des mines est une dimension importante de la politique de développement durable du groupe OCP.

Les dégâts laissés par l’exploitation des mines de phosphates ont poussé le groupe OCP à adopter à partir de 2013 une nouvelle démarche visant à réhabiliter ces mines. Concrètement, le groupe réaménage les anciens sites d’exploitation en restaurant les écosystèmes et les paysages naturels initiaux et en les enrichissant. Ce programme a permis, depuis 2014, de réhabiliter 760 ha sur les sites d’anciennes mines, notamment à Khouribga (330 ha) et Gantour (160 ha), en attendant Benguerir et Youssoufia, qui connaissent actuellement des travaux similaires.

La réhabilitation des mines sert également d’occasion pour lancer de nouveaux projets agriculturels visant à offrir de nouvelles alternatives économiques aux populations riveraines et à leurs régions. Le groupe OCP prend, à cet égard, en compte plusieurs critères, comme la qualité des sols, des conditions climatiques et pluviométriques des régions concernées ainsi que les cultures traditionnelles locales et celles qui pourraient être introduites. Sur le site de l’ancienne mine de Khouribga, ce sont par exemple des arbres à faibles besoins en eau comme les caroubiers et les capriers qui ont été privilégiés. Le groupe agit, dans ce sens, en concertation avec l’Institut national de recherche agronomique (INRA) de Rabat. Les riverains ainsi que les autorités et les associations et les organismes locaux sont également consultés et bénéficient de formations et d’encadrements par les professionnels, de sorte à les pousser à adhérer et à s’approprier les projets. Au total, ce sont 760 ha qui, à ce jour, ont été plantés.

Optimiser l’irrigation
La démarche de réhabilitation des anciennes mines commence même désormais bien avant le début de l’exploitation des mines. La veille du début de l’exploitation, le couvert végétal fertile est enlevé pour être stocké. Ces déblais sont par la suite utilisés pour créer un terrain régulier et préparer les sols à une utilisation agricole.

En termes de moyens financiers, le groupe OCP a décaissé 15 millions de dirhams pour réhabiliter l’ancienne mine de Khouribga, mais il faut souligner qu’outre les travaux ayant trait aux anciennes installations d’exploitation, le groupe a également mis en place une station d’épuration pour justement irriguer de façon optimisée les projets mis en place, en plus de l’inauguration d’une médiathèque d’une surface couverte de 11.000 m2 et d’un mall central de bureaux et commerces visant à assurer le développement de la capitale nationale des phosphates et son animation culturelle. Le groupe OCP a choisi de baptiser son projet «Mine verte». La réhabilitation des mines de Benguerir et Youssoufia mobilise par contre 8,4 millions de dirhams par an. Elle comprend notamment la plantation d’un million d’arbres fruitiers.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !