Dépêche
Accueil » Sports » Les penyas, associations officielles des supporters du Barça et du Real Madrid s’installent au Maroc

Les penyas, associations officielles des supporters du Barça et du Real Madrid s’installent au Maroc

LA LIGA DANS LA PEAU

Au Maroc, l’engouement pour les deux géants du football espagnol, le Real Madrid et le FC Barcelone, est très fort. Les plus fidèles des supporters s’organisent même dans des penyas, des associations officielles reconnues par les deux clubs.

Dimanche 23 avril 2017. Il est  18h00 passées de quelques  minutes. Sur le boulevard  de Zerktouni à Casablanca,  les cafés son archi-combles.  Dans moins de deux heures, le coup d’envoi  du plus grand match de football du monde  sera donné. Le Real de Madrid accueille  son rival historique du FC Barcelone pour le  compte de la 33ème journée du championnat  d’Espagne (La Liga).

Pour la grande majorité qui ne dispose pas  des moyens nécessaires pour voir cette rencontre  à domicile et en bonne qualité, il faut  réserver sa place très tôt.  Devant l’attractivité incommensurable de  ce choc, qui attire plus d’un demi-milliard  de téléspectateurs dans le monde, le public  marocain y passe également. D’ailleurs, le  derby local, qui a opposé quelques heures  avant le Wydad et le Raja de Casablanca a  été presque éclipsé par le Calsico. Au grand  plaisir des propriétaires de cafés qui voient  l’affluence atteindre le sommet, et réalisant  ainsi des bénéfices records.

A 19h45, le début de la rencontre met un  terme à la cacophonie qui régnait dans un  café que nous avons choisi arbitrairement.  Un silence religieux s’installe, alors que  tous les regards se rivés sur les 5 grands écrans suspendus aux murs. Seul les serveurs  semblent ne pas être emportés par la  magie de la rencontre. Mais à chaque occasion  dangereuse, intervention violente ou  décision arbitrale contestable, des vagues  de cris forts se déclenchent. Des vagues qui  gagnent davantage en force après chaque  but.

Spectacle envoûtant
Après plus d’une heure et demie de jeu très  disputé, le match se solde par une victoire  des Catalans sur le score de 3 buts à 2, avec  à la clé un doublé de l’Argentin Lionel Messi,  dont un but inscrit à 10 secondes du coup  de sifflet final qui a provoqué une euphorie  générale chez les supporters du Barça, alors  que les pro-Real sont sous le choc.

L’attachement du public marocain aux deux  géants espagnols est loin de se limiter à  cela. Parmi les centaines de milliers d’amoureux  de la Liga, certains sont allés plus loin.  Ainsi, plusieurs groupements de supporters  ont vu le jour. C’est le cas de la Penya Gent  Blaugrana d’Anfa (GBA), une association de  fans du Barça.

Créé le 14 février 2012, le GBA est largement  plus qu’un simple rassemblement de supporters.  C’est la Penya officielle à Casablanca  reconnue par le club. «On voulait officialiser  notre passion pour le club, mais cela n’était  pas du tout facile», nous explique Youssef  Bennani, président-fondateur de cette association.  En effet, le Barça impose un cadre  bien strict pour la création des penyas. Il  s’agit d’une association comme toute autres  association, mais qui doit avoir l’approbation  de l’OAP (Oficina de Atencion a las Peñas),  une instance officielle du club catalan, qui  se charge d’accorder le statut de penya officielle  avec un numéro propre à elle. Pour la  GBA, c’est le 2136. Cela veut dire qu’elle est  la 2136ème penya du Barça dans le monde.  La démarche a pris une année pour être finalisée.

Des fans dévoués
«Nous avons un bureau exéctif composé de  7 personne, dont moi en tant que président,  ainsi qu’un vice-président, un trésorier, un  responsable communication et un responsable  pôle social», énumère M. Bennani. Et  au début de chaque saison footballistique, la  GBA ouvre ses portes à de nouveaux adhérents. Pour cette saison 2016/2017, elle compte  232 membres. Etre de Casablanca est une  condition sine qua non pour pouvoir adhérer  à la GBA, étant donné que d’autres villes  comme Rabat et Kénitra ont leurs propres  penyas, et cela se fait par la vérification de la  carte d’identité nationale. «D’ailleurs, nous  sommes obligés d’insérer le numéro de CIN  ainsi que le nom et le prénom et d’autres informations  des adhérents dans l’interface du  Barça dédiée à cela».

En plus de cette interface, le Barça consacre  tout un département de 150 personnes uniquement  aux penyas à travers le monde.  Pour le club, ces groupes de fans, qui fédèrent  plusieurs dizaines de milliers de personnes  dans les quatre coins du monde «ont  eu, depuis plus de 50 ans, une importance  capitale dans la diffusion et le renforcement  du sentiment barceloniste».

Les quelques milliers de penyas se regroupées  dans le cadre de fédérations. Une  trentaine au total, dont celle de la zone  Monde, connue sous le nom Zone 30, et qui  concentre toutes les penyas hors-Espagne.  Cette même fédération Monde est divisée  en plusieurs sous-zones.

Engagement social
Chaque continent a son propre responsable  qui la représente dans le bureau exécutif  de la fédération Monde. Pour l’Afrique, le  représentant n’est autre que M. Bennani.  D’ailleurs, Casablanca devait abriter, du  28 au 30 avril 2017 pour la première fois le  congrès mondial des penyas francophones  avec la présence d’une délégation du Barça  ainsi que des supporter étrangers.

Et comme toute association à but non-lucratif,  la Penya GBA contribue à des activités  caritatives, notamment avec la Fondation  Lalla Salma de lutte contre le cancer, l’orphelinat  de la ville de Benslimane et organise  des matches de l’amitié, comme celui  du 1er avril dernier, en collaboration avec la  penya du Real Madrid de Casablanca. «On  a fait jouer 120 enfants et des associations  ont reçu des aides financières. Le caritatif  représente 50% de notre action», poursuit  M. Bennani.

Quant aux activités restantes, elles  consistent à préparer la fiche de chaque  rencontre et regrouper les fans dans un  cadre familial et mature loin de dérapages  pour regarder les matches.  L’organisation se fait à travers Twitter et la  page Facebook de la Penya GBA. Par ailleurs,  une organisation spéciale est prévue  pour les Clasico et les finales de compétitions  avec une liste de présence, et l’obligation  de présenter la carte d’adhérent à la  porte pour pouvoir entrer.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !