Dépêche
GCAM
Accueil » Dernière minute » Les pare-buffles tombent en cette fin d’année

Les pare-buffles tombent en cette fin d’année

Il est temps de laisser tomber vos barres chromées, montées en guise de décoration ou de protection supplémentaire à l’avant de vos véhicules.

“Dans le cadre du renforcement de la sécurité routière et dans le but de protéger les usagers vulnérables de la route, je tiens à vous informer que conformément aux dispositions de la réglementation en vigueur, il est interdit d’équiper les véhicules par des barres de protection (pare-buffles).” C’est par ces quelques lignes que Karim Adib, chef du Centre National d’Essais et d’Homologation, a informé le 15 décembre 2017, les directeurs des réseaux de centres de contrôle technique, de l’interdiction des pare-buffles montés sur les véhicules, à partir du 1er janvier 2018.

Nécessité d’une homologation
Les pare-buffles, ou communément appelés barres de protection, ont submergé le parc automobile marocain, parallèlement aux ventes importantes des modèles SUV dans le pays. Ces dispositifs conçus à base de métal ou d’aluminium, censés protéger le parechocs, les phares et la calandre du véhicule, sont considérés comme étant des accessoires supplémentaires, et nécessitent une homologation pour une utilisation sécurisée et légale.

Karim Adib, informe les directeurs des réseaux de centres de contrôle technique à travers le même communiqué, qu’un tel dispositif monté sur un véhicule est considéré comme étant un défaut nécessitant une visite complémentaire, et qu’il ne pourra avoir un procès-verbal favorable qu’après l’enlèvement dudit dispositif.

Mais un grand point d’interrogation se pose quant à la situation des commerçants, disposant de stocks importants de ces accessoires. «Nous sommes surpris par cette décision impromptue, notre stock ne vaut plus rien, et pire encore, nous attendons un nouvel arrivage, payé au préalable», nous déclare désespérément Abdelaziz, père de famille et commerçant à Derb Ghallef.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !