Dépêche
Accueil » Courrier » Palestine : Le ras-le-bol …

Palestine : Le ras-le-bol …

La communauté internationale continue de faire la sourde  oreille aux cris des enfants, aux gémissements et aux douleurs  des mamans, au désespoir des jeunes et aux lamentations  des vieillards.

Personne n’est plus dupe de l’attitude des alliés envers  l’État hébreu et de leur soutien inconditionnel mais ce qui  inquiète le plus c’est le silence du reste de la communauté  internationale et à sa tête tous les arabomusulmans qui ne  bougent pas le petit doigt pour condamner les exactions  de l’armée de Tsahal. Les crimes que commettent quotidiennement  les colons, armés jusqu’aux dents, sur une  population défendant ongles et bec une survie empreinte  de terreur, d’humiliation et de haine, sont tournés en  dérision et présentés par les médias comme des actes de  légitime défense. Ne s’agit-il pas là d’un combat inégal et  surtout d’un combat entre un usurpateur et sa victime? Le  premier dispose de l’armée la mieux équipée de la planète  et le second d’un amas de pierres offertes généreusement  par la terre spoliée.

Les Palestiniens sont un peuple meurtri par toutes les  misères du monde: occupation, ghettoïsation, famine,  guerres et divisions. Les Israéliens poursuivent impunément  leur politique de colonisation, le harcèlement des  fidèles d’Alqods, les restrictions de déplacement et la multiplication  des provocations. Ils procèdent méthodiquement  et outrageusement à la judaïsation de Jérusalem sous le  nez de la communauté internationale. Les Palestiniens  usent de l’unique moyen de défense et de protestation: la  manifestation et le jet de pierres.

La situation s’achemine  donc, selon les observateurs, vers une nouvelle Intifada!  Les parrains des éternelles et inconséquentes négociations  tentent de calmer les esprits et contenir la colère du peuple  palestinien en ramenant les belligérants à la table des stériles  pourparlers (sic). Ils ne tarderont pas non plus à brandir  la solution mirage des deux États afin de faire saliver la  frange modérée de la résistance palestinienne.

Il est temps que la communauté internationale vole au  secours de la ville martyre d’Alqods et de ses habitants en  envoyant des casques bleus et des observateurs afin de  mettre fin, quoique temporairement, à l’arrogance des  colons et à l’oppression exercée par la police israélienne.  Il est du devoir humanitaire des Nations Unies de garantir  l’intégrité, la sécurité et les droits des populations civiles  sous occupation israélienne.

Par : Ahmed El Alaoui, Fès

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !