Dépêche
Accueil » A la une » Nucléaire: Trump annonce la décertification des engagements de Téheran

Nucléaire: Trump annonce la décertification des engagements de Téheran

Le président iranien Hassan Rohani

Le président américain Donald Trump a annoncé, vendredi, que son administration va révoquer la certification des engagements de l’Iran dans le cadre de l’accord sur son programme nucléaire, qui selon lui « n’est plus dans l’intérêt de la sécurité nationale des Etats-Unis », sans aller, toutefois, jusqu’à quitter l’accord conclu en 2015.

« J’annonce aujourd’hui que nous ne procèderont pas à cette certification », a déclaré le président Trump lors d’un discours depuis la Maison Blanche destiné à présenter sa nouvelle stratégie vis-à-vis de l’Iran, accusant Téhéran d’avoir « commis de multiples violations de l’accord » et de ne pas avoir «respecté son esprit».

Le qualifiant de «pire accord jamais signé par les États-Unis», le président américain a souligné qu’il ordonnera à son administration de travailler de près avec le Congrès et les autres parties prenantes pour combler les nombreuses et graves lacunes de l’Accord de Vienne afin d’empêcher « le régime iranien de menacer le monde avec des armes atomiques ».

Conformément à la loi, la Maison Blanche doit tous les trois mois certifier au Congrès américain que ce pays remplit bien les conditions de l’accord.

Les membres des deux chambres du Congrès ont ainsi trois options: ne pas prendre de sanctions envers l’Iran et maintenir l’accord en l’état, sanctionner Téhéran et ainsi mettre l’accord en sérieux danger, ou bien élaborer un nouveau dispositif au niveau national, qui prévoirait de nouvelles sanctions en cas d’activités du régime iranien que Washington jugerait néfastes, comme de nouveaux essais balistiques.

D’après plusieurs observateurs, l’administration Trump envisagerait en réalité de se servir de la «décertification» pour accroître les pressions sur Téhéran afin qu’il renégocie l’accord, non pour y mettre fin.

Considérée l’une des réalisations phares de l’ancien président Barack Obama, la JCPOA (acronyme de ce texte), a été signée le 14 juillet 2015 à Vienne après 21 mois de pourparlers. L’accord prévoit la suspension des sanctions économiques les plus lourdes contre Téhéran en échange des restrictions sur son programme nucléaire.

L’accord, qui met un terme à plus de treize ans de différends autour du nucléaire iranien, rend quasiment impossible pour l’Iran de fabriquer une bombe atomique, tout en lui assurant le droit de développer une filière nucléaire civile.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !