Dépêche
GCAM
Accueil » Politique » Mohamed Boudra : Nous œuvrons à tisser un lien étroit entre les conseils communaux et les citoyens

Mohamed Boudra : Nous œuvrons à tisser un lien étroit entre les conseils communaux et les citoyens

Mohamed Boudra, président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux

Comment comptez-vous donner plus de visibilité à l’AMPCC ?

Nous ne cherchons pas à donner plus de visibilité à l’AMPCC, mais plutôt à rendre palpable, sur le terrain, ses axes stratégiques. Et c’est cela le plus important pour nous. Dans ce cadre, nous allons organiser plusieurs manifestations dont un Colloque national qui portera sur le renforcement du rôle des communes dans la gestion de la fiscalité locale et qui sera organisé en janvier 2018. Comme il est programmé d’effectuer une tournée, qui s’étalera sur quatre mois (de janvier à mai 2018), dans les 12 régions du Royaume. Entrant dans une politique de proximité, les objectifs de cette tournée sont : s’enquérir du panorama actuel et de la situation des Conseils communaux dans le Royaume, la sensibilisation, des présidents des Conseils communaux respectifs, aux bonnes pratiques nécessaires pour l’amélioration de la qualité des prestations de ces importantes composantes territoriales marocaines, et le renforcement du rôle des Présidents et des communes dans le développement local, régional et national.  Permettez-moi de saluer le travail qualitatif mené par l’ancien président de l’AMPCC, Fouad El Omari. qui a joué un rôle majeur dans le développement de l’Association entre 2013 et 2016.

Justement, l’AMPCC avait entamé un travail non négligeable en matière de diplomatie parallèle. Qu’en est-il maintenant ?

En collaboration avec l’ensemble des intervenants, notamment la direction des collectivités locales relevant du ministère de l’Intérieur, notre action s’inscrit dans la continuité de ce qui a été entrepris durant le précédent mandat. Ainsi, pour ce qui est de la diplomatie parallèle et dans le cadre de la politique menée par SM le Roi, l’AMPCC continue à renforcer sa présence internationale à travers la « diplomatie des villes », outil indispensable aux collectivités locales et à ses associations pour la promotion de la cohésion sociale, la prévention et la résolution des conflits et la reconstruction post-conflit. Le but recherché est celui de la création d’un environnement stable et sain, garanti par la démocratie de leur pays et dans lequel les citoyens peuvent coexister, prospérer et vivre en paix.

Le Maroc, représenté par l’AMPCC, est membre de : « Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique » (CGLUA), dont les instances dirigeantes ont été élues lors de la réunion du Conseil panafricain tenue à Rabat le 24 novembre 2008. En sa qualité de membre, l’AMPCC a participé au7e« Sommet des Africités », événement triennal qui représente le Congrès des CGLUA, tenu à Johannesburg en décembre 2015.

Aussi, le Comité exécutif de l’organisation des CGLUA, réuni les 24 et 25 novembre 2017 à Grand-Bassam (Côte d’Ivoire), a décidé de tenir la 8ème édition du« Sommet Africités 2018 », au Maroc au cours du mois de décembre 2018. La tenue au Maroc de cette rencontre est une reconnaissance des efforts déployés par le Royaume en matière de renforcement de la décentralisation et de la régionalisation. En outre, l’Association jouit d’un Statut avancée auprès du Conseil de l’Europe. Ceci dit, l’AMPCC n’oublie pas de déployer ses axes stratégiques majeurs sur le plan national.

Quels axes stratégiques?

A l’issue de l’Assemblée générale ordinaire du 20 décembre 2016, nous avons réitéré notre engagement effectif en redéfinissant les axes stratégiques de l’Association en accord avec le texte de la constitution de 2011. Ainsi et dans le but de la concrétisation des objectifs pour lesquels l’AMPCC a été créée, nous avons opté pour la restructuration administrative de l’Association, la formation continue de nos élus et le suivi des projets territoriaux, réalisés dans le cadre du développement local. Nous œuvrons également à rendre les villes plus accueillantes afin d’encourager les investissements.

Nous avons entrepris d’autres actions entre autres : (ré) appréhender les affaires juridiques et sociaux des présidents des Conseils communaux, financer les projets de l’Association et favoriser la communication qui demeure un élément indispensable pour garantir l’interaction entre tous les acteurs. In fine, à l’aide d’une approche participative, nous œuvrons à tisser un lien plus étroit entre les Conseils communaux et les citoyens.

Recueillis par N. Jouhari

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !