Dépêche
Accueil » Dernière minute » Mogherini rassure sur la politique migratoire de l’Europe

Mogherini rassure sur la politique migratoire de l’Europe

L’Union européenne n’introduira pas d’interdits dans sa politique migratoire, a indiqué la Haute représentante de l’Union européenne aux Affaires étrangères et à la politique de sécurité, Federica Mogherini.

Invitée par le journal « le Soir » dans une interview publiée, mercredi, à commenter la politique migratoire de la nouvelle administration américaine, Mme Mogherini a affirmé que «ce qui compte, pour nous, c’est deux choses : assurer que la voie européenne n’est pas celle-là et rassurer nos partenaires, spécialement dans le monde arabe et en Iran, en Afrique, à l’ONU, que nous fonctionnons différemment, que nous n’introduirons pas d’interdits, et que nous restons engagés avec tous les pays de la région ».

«Pour moi, il est très important de souligner où nos politiques diffèrent. Et la dessus, nos politiques sont clairement différentes», a souligné Mme Mogherini, notant que «l’on peut avoir des soucis avec certains citoyens de ces pays, mais pas avec toute la population d’un pays».

«Nous ne croyons pas dans les murs. Cela ne fonctionne pas. Et pour nous, le respect de la dignité de la personne ne peut pas être remis en question», a-t-elle martelé.

La cheffe de la diplomatie européenne a rappelé que l’UE travaille avec des partenariats pour gérer les questions migratoires, précisant que la voie européenne privilégie l’approche globale : Gérer les flux, informer sur les dangers, ouvrir les canaux légaux, offrir des alternatives économiques et travailler sur les causes profondes.

Et d’ajouter que «l’Europe a besoin de la migration, avec nos tendances démographiques».

Évoquant les relations européennes avec les États-Unis, Mme Mogherini a reconnu que les choses ne seront plus comme avant.

«Avec les États-Unis, nous entrons dans un moment où ce sera plus pragmatique. Moins automatique », a-t-elle affirmé, rappelant qu’au cours des dernières années, « c’était un partenariat naturel ».

Au sujets de désaccords éventuels sur certaines questions, Mme Mogherini a rassuré que «les États-Unis ne sont pas et ne seront jamais une menace pour l’Europe».

«Nous aurons des sujets sur lesquels nous ne serons pas d’accord, ce qui en soi n’est pas une menace, c’est ok, nous préférons travailler de concert sur le plus de dossiers possibles, mais ce n’est pas la fin du monde si ce n’est pas le cas», a-t-elle conclu.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !