Dépêche
Accueil » Culture » La Marocaine Nabila Maan sort son quatrième album, « Dalal Al Andalus »

La Marocaine Nabila Maan sort son quatrième album, « Dalal Al Andalus »

Une cure de jouvence pour la musique traditionnelle

Chacune de ses chansons est un voyage envoûtant dans le patrimoine marocain. Nabila Maan confirme cela avec son quatrième album, “Dalal Al Andalus”, sorti début juin 2017. Une reprise de chansons traditionnelles avec une touche jazzy, le tout perfectionné par la voix cristalline de la jeune chanteuse.

Un jeune artiste marocain peut-il réussir sans s’inscrire dans la récente vague de musique commerciale dont les grandes figures dominent actuellement la scène? Pas la peine de trop chercher la réponse, car pour Nabila Maan, c’est un grand oui. La jeune chanteuse de 29 ans continue de confirmer son statut dans le paysage musical marocain, avec son quatrième album intitulé «Dalal Al Andalus». Sortie début juin 2017, cette compilation de huit chansons est une nouvelle occasion de découvrir l’étendue du talent de la chanteuse fassie. Au menu, un mélange sublime et parfaitement réussi de trois grands styles de la musique marocaine traditionnelle, à savoir le Tarab Andalussi, le Tarab Gharnati et le Melhoune.

Un charme original
Et encore une fois, à l’instar de ses précédentes chansons, Nabila Maan n’hésite pas à explorer la musique mondiale pour peaufiner son art. Son nouvel album est ainsi agréablement marqué par une touche bien dosée de jazz, octroyant un charme original à des textes qui ont toujours été considérés comme des perles du répertoire musical traditionnel au Maroc. D’ailleurs, la chanteuse marocaine, dans la confection de son quatrième album, a fait appel à Noureddine Baha, chercheur en musicologie, spécialiste de Jazz et auteur de l’ouvrage Jazzology sur la théorie de l’harmonie dans le Jazz.

Sur la chaine Youtube de l’artiste, les chansons de l’album séduisent déjà le public, avec 300.000 vues en l’espace d’une dizaine de jours. Le public a même l’occasion de découvrir ces nouveautés en direct, à l’occasion de concerts de Nabila Maan, organisés à diverses occasions durant le mois de ramadan 2017. En exploitant son amour pour le patrimoine musical andalou, et sa versatilité artistique, la jeune chanteuse offre une cure de jouvence à des styles musicaux considérés par certains comme anciens ou même dépassés. Ainsi, en février 2017, elle reprend la célèbre chanson de Tarab andaloussi, Chams Al Achia, toujours avec une touche personnelle et une teinte jazzy, sans déformer l’esprit même de la chanson.

Mais le plus grand carton de Nabila Maan reste sans doute sa reprise de Laghzal Fatma, une autre chanson traditionnelle marocaine, que la jeune chanteuse a revisitée avec sa voix mélodieuse et son esprit de l’innovation, tout en profitant de sa maitrise des styles musicaux marocains. Ceci n’est que le prolongement logique d’un parcours entamé il y a bien des années. Bercée dans une famille de mélomanes, Nabila Maan a découvert cet univers artistique à un jeune âge. Elle intègre le conservatoire de Fès et commence à découvrir plusieurs instruments, notamment la guitare, qu’elle affectionne clairement.

En sortant son tout premier album, intitulé D’nya, en 2005, elle réalise son rêve d’enfance de devenir chanteuse. Depuis, Nabila Maan s’impose comme un emblème de la préservation et de la promotion de la musique traditionnelle marocaine.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !