Dépêche
Accueil » A la une » Majestueux Abu Azaitar !

Majestueux Abu Azaitar !

Victoire du combattant marocain sur le Brésilien Vitor Miranda en UFC

Après son combat victorieux, sa première pensée est allée au Maroc et au Roi Mohammed VI.

Dix ans qu’il avait trimé, faisant des pieds et des mains, pour devenir champion de MMA. Après sa victoire ce dimanche 22 juillet 2018 sur le Brésilien Vitor Miranda à la Barclaycard Arena de Hambourg, en Allemagne, Abu Bakr Azaitar, dit simplement Abu Azaitar, s’est sans doute repassé le film de cette dernière décennie qui l’a mené du milieu du crime et des séjours en prison aux projecteurs de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la ligue de sports de combat la plus riche du monde. En trois rounds, le pugiliste maroco-allemand, qui jouait donc dans son fief, est arrivé à prendre le meilleur sur son adversaire, en le dominant aux points, comme les juges de la rencontre l’ont à l’unanimité confirmé (30-27 x2, 29-28). Il espérait, certes, vaincre par KO, comme il l’avait confié la veille en disant miser sur sa rapidité et son explosivité par rapport à Miranda, mais le moins que l’on puisse dire est qu’il a réussi son entrée en la matière.

Alors qu’il devait débuter le 2 septembre 2017 face à l’Afghano-Néerlandais Siyar Bahadurzada, match qu’il avait annulé à quelques semaines de sa tenue en raison d’une blessure, Azaitar réalise donc enfin son rêve.

Rapidité et explosivité
Sa première pensée, c’est au Maroc et au roi Mohammed VI que le combattant l’a eue. Il faut dire que le Souverain l’a beaucoup soutenu au cours de ses derniers mois et «soutient [sa] famille», de l’aveu du concerné. Le 20 avril 2018, S.M. le Roi Mohammed VI avait reçu, au palais royal de Rabat, Azaitar, qui était accompagné de ses frères Ottman et Omar.

La fratrie avait, alors, accompli la prière du vendredi derrière le Roi à la mosquée Hassan, dans la capitale. Près d’un mois plus tard, elle avait été conviée, à rompre le jeûne, toujours au palais royal. Azaitar a également été dernièrement aperçu avec S.M. le Roi Mohammed VI à Tanger, où se trouvait le Souverain. Sur Instagram, les photos du combattant avec le Roi sont légion. On peut y déceler une véritable amitié entre les deux hommes. «Votre Majesté, notre cher roi Mohammed VI… Je ne peux pas le remercier assez pour tout ce qu’il a fait pour nous. Il est un modèle exceptionnel pour nous tous. Nous le respectons et l’apprécions incroyablement comme un grand personnage,» écrivait, le 4 juin 2018, Azaitar en commentaire d’une photo avec le Souverain. Né le 10 mars 1986 dans la ville de Cologne, en Allemagne, Azaitar grandit dans une famille conservatrice originaire de la ville d’Al Hoceima, qui l’inscrit à l’Académie du roi Fahd de la ville de Bonn, où il suit un enseignement islamique.

Mais cela ne l’empêche pas de mal tourner. À 17 ans, il est condamné à deux ans et trois mois de prison pour coups et blessures sur un homme d’affaires, dont il subtilise également la voiture. A sa sortie de prison, il se retrouve également mêlé avec son frère Ottman à une bagarre dans un club de MMA, puis accusé de violences contre sa compagne d’alors. Mais aujourd’hui, ce passé est loin derrière Azaitar, qui s’est complètement rangé et a décidé de suivre la voie du sport professionnel, avec le succès que l’on sait.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !