groupe crédit agricole du maroc
Dépêche
groupe crédit agricole du maroc
Accueil » Société » Majda Nabaoui, une chef cuisinière globbe-trotter

Majda Nabaoui, une chef cuisinière globbe-trotter

L’ambassadrice de l’art de la table marocaine

Majda Nabaoui de 23 ans, native de Béni Mellal, naturalisée italienne, remporte l’épisode “Un plat à travers un pays”, de l’émission Top Chef.

Plutôt qu’un plat, c’est toute une table marocaine qui s’envole pour l’Italie. C’est Majda Nabaoui, lors de l’émission Top Chef, qui en eut l’idée. Oui, toute une table car en sus du légendaire tagine au poulet, assaisonné avec grâce par la Marocaine d’à peine 23 ans, la fameuse salade, dite marocaine, faite de coriandre, de tomate, d’oignon, et de poivron grillé était de compagnie. Il va de soi que le pain y était aussi… «Quand on me demanda ce qui ferait ma différence, je répondis net: La touche marocaine», nous dit Majda Nabaoui. Une touche marocaine qui n’a fait qu’éveiller les papilles du chef qui, après avoir goûté au gras du tagine, avoue qu’au final c’est un gras qui lui va très bien. «J’ai déchanté avant que l’euphorie me prenne entière», nous confie Majda, se remémorant la scène du verdict. Mais pourquoi le Tagine? C’est que l’épisode de l’émission avait pour thème: «Un voyage à travers un plat».

Là, Majda appelle à ses origines, elle sillonne de mémoire sa ville natale Beni Mellal, qu’elle quitta vers 9 ans, pour ainsi y trouver de ses tagines arborant l’entrée, comme l’emblème d’une cuisine alléchante. Oui, la passion de Majda ne date pas d’hier, «Déjà, au Maroc, je collais ma mère une fois à la cuisine, ma mère qui d’ailleurs m’insuffla la passion pour la chose» et de rajouter «j’étais aussi fan de Choumicha, toute petite je regardais ses émissions». Et comme il ne suffit pas d’aimer, Majda, partie pour l’Italie, en fait, plutôt qu’une passion, un métier. Mais d’abord un cursus académique de 4 ans à la Scuola Alberghiera e di Ristorazione di Serramazzoni avant de s’envoler pour la France. C’est au restaurant NoLita, en plein Champs-Élysées, à Paris, qu’elle passa un an, alors âgée de 18 ans.

Une expérience inédite
Après, la talentueuse fut appelée en Iran, pour le lancement d’une grande chaine de restaurants italiens: Bice. De retour en France, c’est au restaurant Plaza Athénée qu’elle eut l’occasion de travailler avec le grand chef Alain Ducas. Une aventure qui avance à grands pas, pour ainsi intéresser l’émission Top Chef, qui sollicita de près sa participation. «Malgré mon expérience, j’avoue que la peur me prenait tout le corps… j’étais la plus petite d’entre eux… eux qui étaient également des professionnels à la belle carrière», nous révèle Majda. Après avoir tenu bon jusqu’à remporter avec brio l’épisode «Un plat à travers un pays», Majda retourne en France: «Je veux d’abord évoluer dans un milieu dont j’ai connu et la langue et la coutume», explique- t-elle.

De retour en Italie, elle fut recommandée par Top Chef, pour ainsi rehausser l’image de marque du restaurant Agilulfo Osteria, où elle travaille toujours. A ce propos, la battante nous dit d’un ton réfléchi: «J’aime à relever les défis». Pour ce qui est du secret de sa réussite, la cuisinière répond: «Ce n’est pas parce qu’on sait écrire qu’on est poète, pareil pour la cuisine» et de rajouter «la cuisine est tout aussi spirituelle, on ne sait pas trop d’où ça vient». Pour finir, l’ambitieuse dit ne plus voloir être une petite pièce dans une grande machine, Majda veut ouvrir son propre restaurant où la priorité serait donnée à la cuisine marocaine.

Hicham Aboumerrouane

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !