Dépêche
GCAM
Accueil » A la une » M. Laftit expose à Alger la stratégie marocaine en matière de lutte contre la menace terroriste

M. Laftit expose à Alger la stratégie marocaine en matière de lutte contre la menace terroriste

abdelouafi laftit, nouveau ministre de l’intérieur – ph:DR

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit a exposé, mercredi à Alger, la stratégie globale et multidimensionnelle adoptée par le Royaume face à la menace terroriste.

S’exprimant lors du 35ème conseil des ministres arabes de l’Intérieur, M. Laftit a affirmé que cette stratégie qui allie entre les dimensions juridiques, sociales et religieuses, englobe une approche de lutte contre l’extrémisme au sein des établissements pénitentiaires grâce à des programmes profitant à certaines personnes poursuivies dans des affaires de terrorisme, le but étant de faciliter leur réintégration dans la société.

Vu les développements accélérés sur le terrain, la menace terroriste qui se manifeste sous de nouvelles formes impose aux pays arabes de nouveaux défis aggravés notamment par le retour dans leurs pays des combattants des organisations extrémistes qui ont acquis une expérience militaire sur le terrain, a-t-il souligné, faisant savoir que des moyens sophistiqués sont mis à leur disposition pour assurer leur déplacement entre les frontières nationales.

Le ministre a relevé que la lutte contre la menace terroriste reste un souci permanent pour tous les pays arabes qui doivent enclencher une action collective, en tant que besoin urgent dans la perspective de relever les défis communs et d’aborder l’avenir avec une vision unifiée puisant sa force dans le renforcement de la coopération internationale et dans des conditions propices à un environnement sécuritaire solide.

Dans le même ordre d’idées, M. Laftit a souligné l’engagement ferme du Maroc et son action tous azimuts et sérieuse pour renforcer les fondements de la coopération inter-arabe, ainsi que son souci continu pour instaurer les jalons d’une politique sécuritaire arabe unifiée permettant de relever les défis qui s’imposent.

Il a affirmé que le Royaume est conscient de l’importance de travailler au sein d’un espace institutionnel de sécurité comme le Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, dont les réunions constituent une occasion pour évaluer les politiques sécuritaires dans les pays arabes et leurs performances, ainsi que le degré de leur adaptation aux évolutions que connaissent les modes opératoires des organisations terroristes et criminelles.

Le ministre de l’Intérieur a également relevé que la tenue de cette session intervient dans un contexte international caractérisé par la recrudescence des menaces terroristes au cours des dernières années dans diverses régions du monde, faisant remarquer que les pays arabes restent toujours sous le coup de ces dangers et défis.

Tout en insistant sur l’impératif de coordonner les approches et les visions concernant la lutte contre le terrorisme, le ministre a estimé que le Conseil des ministres arabes de l’Intérieur constitue un espace approprié pour unifier les efforts et élaborer des stratégies communes permettant d’éradiquer ce fléau.

Il a rappelé que le monde arabe vit aujourd’hui un moment charnière dans sa guerre contre le terrorisme, ajoutant que coopération dans certains domaines a prouvé son efficacité et abouti à des résultats très avancés dans la lutte contre certaines organisations terroristes, contrairement aux zones qui continuent de servir de refuge pour les éléments extrémistes et de porter atteinte aux fondements de la sécurité régionale.

Abondant dans le même sens, le ministre a noté que, malgré les résultats obtenus sur le terrain dans la lutte contre « l’organisation de l’Etat islamique en Irak et au Levant » et limiter son expansion territoriale, l’organisation terroriste, qui continue à exploiter la situation sécuritaire fragile dans certains zones, constitue toujours la première menace pour les Etats arabes.

A cet égard, M. Laftit a relevé que le Sahel est l’une des régions visées par cette menace avec la présence d’une des plus dangereuses organisations affiliées à « Daech » en l’occurrence « Etat islamique dans le Sahara », qui continue à conclure des alliances avec d’autres groupes d’Al Qaida, tel le « groupe de soutien à l’islam et aux musulmans », qui opère dans la région d’Azawad.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !