Dépêche
Accueil » A la une » M. Boussaid participe à Washington aux réunions des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI

M. Boussaid participe à Washington aux réunions des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI

US-IMF-WORLD BANK-ECONOMY

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Mohammed Boussaid a participé, à la tête d’une importante délégation, aux réunions des Assemblées annuelles de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI) qui se sont tenues du 7 au 9 octobre à Washington.

En tant que Gouverneur du Groupe de la Banque mondiale (GBM) pour le Maroc et Président du Groupe constitué de l’Afghanistan, l’Algérie, le Ghana, l’Iran, le Maroc, le Pakistan et la Tunisie, M. Boussaid a pris part à la réunion du Comité de développement et a prononcé une déclaration au nom de ce Groupe.

Dans son allocution, il a rappelé les principaux défis auxquels les pays doivent faire face en matière de développement et les options qui visent à renforcer le rôle du GBM pour être en phase avec l’agenda 2030, en invitant à cet égard la BM à s’inscrire dans le cadre d’une vision qui se veut à la fois inclusive et adaptée aux besoins et spécificités des différents pays dans le but de transformer leurs économies et rénover leurs sources de croissance.

Au niveau régional, le Maroc a présidé cette année le groupe des gouverneurs arabes. A cette occasion, M. Boussaid a prononcé un discours, au nom de ce groupe, devant le Président de la Banque mondiale.

Dans son intervention, il a signalé les défis économiques et sociaux à relever par les pays arabes et a fait part de leurs recommandations à la Banque mondiale, tout en relevant les retombées négatives des crises économiques (chômage, augmentation des disparités sociales au sein même des pays), les menaces liées aux problématiques des politiques publiques, les conflits accrus et les déplacements des réfugiés.

Il a, dans ce contexte, appelé la Banque mondiale à jouer un rôle proactif dans la région et à avoir un leadership en matière de mobilisation des ressources, d’assistance et d’expertise pour aider les pays arabes en général dans la réalisation des ODD, et en particulier ceux qui sont touchés par le fardeau supplémentaire des réfugiés.

De même, le ministre a invité l’institution mondiale à veiller au titre de la formule dynamique à réaligner le pouvoir de vote au sein de la banque et à permettre un rééquilibrage en ce qui concerne l’augmentation du pouvoir de vote notamment des pays arabes au sein de la BM.

Par ailleurs, M. Boussaid a saisi cette occasion pour inviter l’ensemble des gouverneurs de pays arabes à la COP22 qui sera organisée au Maroc en novembre prochain.

Le ministre de l’Economie et des Finances a pris part également à la réunion des gouverneurs africains avec le Président de la Banque mondiale et à celle de la Directrice générale du FMI avec les ministres des finances, les gouverneurs des banques centrales et les dirigeants des institutions financières régionales de la région MENA.

En marge de ces Assemblés, il a participé à la réunion ministérielle organisée par la Banque Mondiale sur le financement climatique.

Dans son intervention en tant que paneliste à cette rencontre, M. Boussaid a précisé que le Maroc a été parmi les premiers pays à avoir présenté sa contribution Prévue au niveau national (NDCs) dans le cadre de la 21ème session de la Conférence des parties tenue à Paris qui cible une réduction des émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 32 pc à l’horizon 2030, nécessitant une enveloppe globale estimée à 45 milliards de dollars américain.

Au niveau de l’alignement des budgets nationaux avec les objectifs et les ambitions des NDCs, il a tenu à préciser que les politiques budgétaires et fiscales constituent des moyens efficaces pour relever les défis écologique et climatique en orientant les choix des acteurs économiques vers la mise en œuvre des engagements pris lors de l’accord de Paris.

Il a appelé, dans ce sens, à un soutien international et à la mobilisation de financements concessionnels pérennes, notamment avec des effets de leviers sur la mobilisation des ressources privées.

Par ailleurs, M. Boussaid a tenu une réunion bilatérale avec M. Hafez Ghanem, vice-président de la région MENA à la Banque mondiale, au sujet des relations de coopération de cette institution avec le Maroc et de l’examen des voies et moyens à même de renforcer davantage ces relations notamment en matière d’appui aux programmes de réformes engagés par le Royaume.

De même, il s’est entretenu avec M. Bandar Hajjar, nouveau Président de la Banque islamique de développement, pour discuter des moyens à même de dynamiser davantage les relations de coopération entre la Maroc et cette institution financière.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !