Dépêche
Accueil » A la une » M. Benkirane: une enveloppe de 5,3 MMDH pour limiter les effets du retard des précipitations sur l’activité agricole

M. Benkirane: une enveloppe de 5,3 MMDH pour limiter les effets du retard des précipitations sur l’activité agricole

secheressemarocmh

Le gouvernement a alloué une enveloppe de 5,3 milliards de dirhams (MMDH) à un programme global visant à limiter les effets du retard des précipitations sur l’activité agricole, a souligné, mardi à Rabat, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Ce programme a été présenté à SM le Roi Mohammed VI qui a reçu le 28 janvier le Chef du gouvernement et le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, a indiqué M. Benkirane qui répondait à une question orale sur « les mesures urgentes pour faire face aux effets de la sécheresse », présentée par des groupes de la majorité et de l’opposition à la Chambre des Représentants.

Selon le Chef du gouvernement, ce programme qui vient en application des Hautes Orientations de SM le Roi, est décliné en trois axes portant sur la sauvegarde du cheptel, la protection des ressources végétales et le maintien des équilibres dans le monde rural.

Concernant la sauvegarde du cheptel, ce programme prévoit de garantir l’approvisionnement en orge sur tout le territoire national, à un prix de 2 DH/Kg, contre 3 DH/Kg, a souligné M. Benkirane, relevant que la distribution se fera via des centres relais de proximité dans les sièges des provinces par le biais de distributeurs choisis suite à un appel d’offres.

Notant que ces centres relais couvrent l’ensemble du territoire national, M. Benkirane a précisé que l’Etat prendra en charge le transport de l’orge subventionné depuis les centres situés dans les communes enclavées.

Afin de garantir l’approvisionnement régulier en orge et avec des quantités suffisantes, M. Benkirane a relevé que la distribution se fera à guichet ouvert au niveau des centres relais, ajoutant que les distributeurs seront sommés de fournir les quantités d’orge destinées aux zones enclavées et de garder un stock minimum tout au long de l’opération.

Il a ainsi fait savoir que les besoins en orge sont estimés à 8 millions de quintaux, notant que la distribution devra commencer mi-février avec une première d’1 million de quintaux d’orge.

M. Benkirane a, par ailleurs, indiqué que les éleveurs bovins seront aidés à se procurer les fourrages dans la limite de 5 têtes, notant que l’Etat procédera dans le cadre du Système National d’Identification et de Traçabilité Animales à la subvention à hauteur de 25 pc de la moyenne des besoins de consommation quotidienne de fourrage, d’une valeur de 200DH/tête pour chaque éleveur.

1,8 million de têtes de bovins sont ciblées par cette action, soit 61 pc du total du cheptel bovin, a relevé M. Benkirane, précisant que cette aide aux éleveurs sera financée par le Crédit Agricole.

Et d’ajouter que les fourrages composés (4 millions de quintaux) seront subventionnés à hauteur d’1 Dh/kg dans le cadre d’une opération à laquelle sera allouée une enveloppe de 750 millions de dirhams (MDH).

Ce programme comprend également des actions visant l’abreuvement du bétail via l’aménagement et la construction de points d’eau, l’acquisition de citernes en plastique et la couverture des frais de fonctionnement des camions-citernes pour une enveloppe de 155 MDH.

Pour ce qui est de l’encadrement sanitaire du secteur, le chef du gouvernement a relevé qu’il sera procédé à la mise en place d’un programme supplémentaire de vaccination couvrant 24 millions de têtes d’ovins et de caprins et 180.000 têtes de camelins sur l’ensemble du territoire national pour un coût de 130 MDH.

Par ailleurs, en ce qui concerne la protection des ressources végétales, M. Benkirane a précisé que le programme de lutte contre les effets du retard des précipitations vise à assurer l’irrigation des plantations sous régime pluvial, avec une superficie ciblée de 93.000 hectares pour un coût de 139 MDH.

Dans le cadre de la sécurisation des semences en céréales pour la campagne agricole 2016-2017, le chef du gouvernement a indiqué que le stock disponible actuellement est de 950.000 quintaux, avec des prévisions pour une production de 1 million de quintaux au titre de l’actuelle campagne agricole.

Afin d’assurer la vente des fruits et légumes à des prix raisonnables, M. Benkirane a affirmé que le gouvernement procédera à l’encadrement intensif des cultures dans les zones irriguées tout en veillant à sauvegarder un volume d’eau suffisant pour le démarrage de la campagne agricole prochaine et à favoriser une gestion intégrée des ressources financières.

Il a, en outre, fait savoir que les agriculteurs sinistrés, souscripteurs aux polices d’assurance céréalière multirisques, seront indemnisés dans les délais optimisés.

Sur un autre registre, M. Benkirane a relevé qu’il sera procédé à la poursuite de la réalisation des projets de l’agriculture solidaire dans le but de favoriser la création de la richesse et de l’emploi, notant qu’un montant de 2,6 MMDH sera consacré à cette agriculture au titre de 2016 sur une superficie de 99.000 hectares.

Il a, de même, souligné que des efforts seront consentis afin d’améliorer l’accès de la population rurale à l’eau potable pour un coût de plus de 500 MDH.

Le chef du gouvernement a également mis en avant à cette occasion l’importance vitale et stratégique du secteur agricole au Maroc, relevant qu’il contribue à hauteur de 14 pc du PIB, constitue une source importante d’emploi et de revenu pour environ 75 pc de la population rurale et garantit la sécurité alimentaire du pays.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !