Dépêche
Accueil » Société » L’UC sanctionne une de ses dirigeantes pour injures contre les rifains

L’UC sanctionne une de ses dirigeantes pour injures contre les rifains

Khadija Ziani - © ph:DR

Khadija Ziani – © ph:DR

La grosse gaffe de Khadija Ziani

La mort de Mohssine Fikri dans une  benne-tasseuse, vendredi 28 octobre  2016 à Al Hoceïma, fait des  victimes collatérales. Ainsi, suite à un  commentaire publié sur sa page Facebook  et qualifiant les habitants du Rif  de “Awbash” (racaille), en paraphrasant  feu Hassan II, la députée UC Khadija  Ziani s’est attiré les foudres des internautes  et des ONG, notamment dans  les villes du Nord où certains manifestants  n’ont pas manqué d’appeler à la  traduire devant les tribunaux.

Plus, le parti dont elle est membre du  bureau politique et sous les couleurs  duquel elle a été tête de liste nationale  pour les législatives du 7 octobre 2016  ne s’est pas contentée de se désolidariser  d’elle, mais a décidé de la suspendre  de toutes ses responsabilités  partisanes.

En effet, le bureau politique de l’UC,  réuni le 1er novembre, tout en saluant  «la réaction de S.M. le Roi, qui est de  nature à faire toute la lumière sur cette  affaire», s’est dit scandalisé par le commentaire  de Khadija Ziani. Le bureau a  ainsi soumis l’affaire à la commission de  discipline. Laquelle s’est réunie le lendemain,  mercredi 2 novembre, sous la  présidence de Ahmadou El Baz.

La commission a décidé de prendre les  mesures qui s’imposent à l’encontre de  Mme Ziani. «Selon les éléments dont  nous disposons, Mme Ziani a fait un  commentaire que nous ne pouvons que  condamner.
La commission de discipline  s’est réunie en urgence et a pris  à titre provisoire les premières mesures  disciplinaires. On poursuivra les investigations  pour arrêter une décision  définitive…», déclare à Maroc Hebdo  Abdellah Firdaouss, membre du bureau  politique et de la commission de discipline

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !