Dépêche
Accueil » A la une » L’opposition prête pour les élections, selon Driss Lachgar

L’opposition prête pour les élections, selon Driss Lachgar

Driss Lachgar - CREDIT PHOTO: MAP

Driss Lachgar – CREDIT PHOTO: MAP

Les prochaines échéances  électorales ont été au coeur de  l’intervention de Driss Lachgar,  premier secrétaire de l’Union socialiste  des forces populaires (USFP), au forum  de la MAP, mardi 7 avril 2015. Ce  dernier affirme que l’opposition «tient  plus que le gouvernement à ce que les  prochaines échéances électorales se  déroulent dans les délais fixés.»
D’après M. Lachgar, la polémique  autour de la tenue des prochaines  élections est «due à la confusion du  gouvernement, en témoignent les  changements dans le calendrier des  élections», ajoutant que «la plupart  des projets de loi organiques y afférents  ne sont pas encore approuvés».
D’autant plus que l’opposition a  fait preuve de «célérité dans son  interaction avec les deux projets de  décrets relatifs aux élections des  chambres professionnelles, adoptés  récemment par le gouvernement  et approuvés par la commission  de l’Intérieur, des collectivités  territoriales à la Chambre des  représentants».
Le chef de file des Ittihadis a  affirmé que son parti n’acceptera  aucune régression dans les acquis  démocratiques apportés par  la Constitution de 2011. Mais  le mémorandum adressé par  les partis de l’opposition, dont  l’USFP, n’est-il pas justement  un signe de régression, étant  une implication directe du Palais  dans des différends partisans? M.  Lachgar s’en défend en précisant  que la loi suprême garantit  les droits de l’opposition et la  considère comme étant «une  institution au même titre que le  gouvernement», d’où «la nécessité  de préserver l’équilibre entre les  institutions».
La rivalité idéologique peut déraper,  laissant place à la violence intolérable,  qui est une menace pour le jeu  démocratique. Driss Lachgar, connu  pour ses positions “osées” sur certains  dossiers sociaux et religieux, a reçu  des menaces la part de certaines  figures et organisations islamistes  “extrémistes”.
Lors de son passage au forum de la  MAP, le premier secrétaire de l’USFP a  révélé que son parti a décidé de porter  plainte contre X au sujet des menaces,  et d’adresser une correspondance au  ministre de l’Intérieur afin d’enquêter  sur plusieurs déclarations à ce sujet et  de demander une rencontre avec le  ministre de la Justice et des Libertés

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !