Dépêche
Accueil » Culture » L’hommage à l’art africain

L’hommage à l’art africain

Symposium-assilah

Le Symposium international d’Asilah du 26 au 4 juin 2015

Décidément l’art africain n’en  finit pas d’impressionner par sa  beauté et sa richesse. De plus  en plus de manifestations culturelles  dédient leurs événements à la création  de cette partie du monde. A l’occasion  de sa 3e édition, le Symposium  international annuel de la Maison d’Art  Contemporain Asilah-Briecha rend à son  tour hommage à l’art africain contemporain.  Un voyage haut en couleurs auquel  nous convie cet événement d’envergure,  qui se déroulera du 26 mai au 4  juin 2015. Tout au long de cette manifestation,  projections, rencontres, débats,  ateliers de peinture et d’installation  ainsi que des soirées musicales et poétiques  seront organisés. Un colloque est  également programmé le 26 mai à 18H,  au sujet de l’impact de l’art africain sur  l’art occidental.

En mettant la création africaine au  centre de ce symposium, ce dernier  tentera de briser les préjugés qui l’ont  longtemps miné et qui continuent  encore d’en réduire l’importance. En  effet l’imagination des artistes africains  n’a pas accouché que de masques ou  autres créations à influence ethniques,  mais va au-delà de ce cadre réducteur.  Sa richesse et sa variété a été une  source d’inspiration pour des artistes  de renom. «L’Afrique est le berceau de  l’art contemporain. L’art africain est à  l’origine de l’art occidental, ce que nous  avons tendance à ignorer ou à oublier.  Au début du 20ème siècle, nombre  d’artistes européens se sont inspirés de  l’art africain en le découvrant lors de  l’exposition universelle. Ces découvreurs  s’appelaient Gauguin, Picasso, Derain,  Braque, Matisse, Vlaminck…D’ailleurs,  Picasso avait déclaré avoir trouvé son  chemin après avoir découvert l’art africain  », explique Ahlam Lemseffer, artiste  plasticienne et présidente de l’APAC.
Aujourd’hui, cet art est porté par des  artistes qui perpétuent un héritage  vieux de centaines d’années. Issus de  Mauritanie, du Bénin, du Congo, du  Sénégal, du Niger, du Tchad, d’Egypte,  de Libye, du Soudan, d’Algérie, de Tunisie  et du Maroc, les porte-flambeaux  de cet art se réuniront, le temps de ce  symposium, pour consolider les liens  culturels entre le Maroc et son continent,  l’Afrique.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !