Dépêche
Accueil » A la une » Les deux otages occidentaux d’Al-Qaïda ont été tués par un drone américain

Les deux otages occidentaux d’Al-Qaïda ont été tués par un drone américain

obama-drone

© Ph : DR

 

Les deux otages occidentaux d’Al-Qaïda, dont la mort par erreur lors d’une opération américaine à la frontière pakistano-afghane a été annoncée jeudi par le président Obama, ont en fait péri au cours d’un tir de drone, a soutenu vendredi le Pakistan, en dénonçant le « risque » associé à ces frappes non conventionnelles.

Le président Barack Obama a présenté jeudi ses condoléances aux familles de deux travailleurs humanitaires – l’Américain Warren Weinstein et l’Italien Giovanni Lo Porto – tués en janvier « de manière tragique » dans cette opération sans préciser si des drones avaient été utilisés.

La Maison Blanche a aussi indiqué que Ahmed Faruq, un cadre de la branche d’Al-Qaïda pour le sous-continent indien (Aqis), avait été tué lors de cette opération à la frontière afghano-pakistanaise.

« La mort de Weinstein et Lo Porto dans une frappe de drone est la preuve du risque et des conséquences imprévues liés à l’usage de cette technologie, ce que le Pakistan souligne depuis longtemps déjà », a déclaré le ministre pakistanais des affaires étrangères dans un communiqué.

Les Etats-Unis bombardent depuis 2004 les zones tribales du nord-ouest pakistanais, un repaire des talibans et d’Al-Qaïda.

Mais cette campagne demeure controversée et critiquée par le Pakistan qui a toutefois collaboré avec les Etats-Unis pour certaines de ces frappes selon des documents rendus disponibles au cours des dernières années. Et l’armée pakistanaise s’est aussi dotée de ses propres drones.

Les autorités américaines n’ont pas épilogué sur les circonstances précises entourant la mort de Weinstein et Lo Porto, mais dans un enregistrement audio la branche d’Al-Qaïda pour le sous-continent indien a indiqué que Ahmed Faruq avait été tué le 15 janvier dernier lors d’une frappe de drone dans la vallée de Shawal, située à la lisière du Waziristan du Nord et Sud, les deux zones tribales les plus bombardées par les appareils sans pilote américains.

Or le 15 janvier dernier, des sources sécuritaires pakistanaises avaient fait état à l’AFP d’une frappe de drones, à la lisière des Waziristan du Nord et Sud, fatale à cinq personnes sans toutefois préciser l’identité des victimes.

L’armée pakistanaise mène aussi depuis juin dernier une vaste opération anti-jihadiste au Waziristan du Nord et bombardé à de nombreuses reprises le secteur de Shawal, où se sont retranchés des talibans et des membres d’Al-Qaïda, mais ces régions demeurent interdites d’accès aux journalistes.

[mom_video type= »youtube » id= »9jyngAWcVsA »]
NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !