Dépêche
Accueil » A la une » Les dettes de la SAMIR s’élevaient à 45 milliards de dirhams avant la suspension de ses activités

Les dettes de la SAMIR s’élevaient à 45 milliards de dirhams avant la suspension de ses activités

laSamir

Les dettes de la Société anonyme marocaine de l’industrie du raffinage (SAMIR) s’élevaient à 45 milliards de dirhams (MMDH) avant la suspension de ses activités, a affirmé, mardi à Rabat, le Chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane.

Ces dettes sont dues aux douanes, aux banques, aux impôts et à d’autres établissements, a précisé M. Benkirane en réponse à une question sur la « crise de la SAMIR » posée par le groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des représentants dans le cadre de la séance de questions orales au Chef du gouvernement.

La suspension des activités de la SAMIR a été décidée pour « préserver la dignité du Maroc et lutter contre le chantage », a-t-il indiqué, précisant que cette décision a été prise après concertation avec les distributeurs d’hydrocarbures et les professionnels du secteur qui ont affirmé leur capacité à approvisionner le marché en cas d’arrêt d’activité de la raffinerie.

Le Chef du gouvernement a rappelé que cette affaire est devant la justice, assurant que les employés de la SAMIR recevront leurs salaires pour le mois de février courant et que « le gouvernement fera en sorte qu’ils ne soient pas trop affectés ».

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !