Dépêche
Accueil » Economie » Le tabac de conterbande algérien inonde le Maroc

Le tabac de conterbande algérien inonde le Maroc

CREDIT PHOTO: DR

CREDIT PHOTO: DR

Criminalité. Selon le groupe américain de fabrication de tabac Philips Morris, les contrebandiers algériens s’accaparent plus de 70% des opérations de contrebande de cigarettes au Maroc.

Le chiffre est alarmant. Plus  de 2,5 milliards de dirhams  sont perdus chaque année  par l’économie marocaine à  cause des réseaux de contrebande  de cigarettes, qui provient  essentiellement de l’Algérie. Un  chiffre qui renseigne sur l’ampleur  considérable du trafic illicite du tabac  aux frontières maroco-algériennes.  C’est le groupe américain de  fabrication du tabac Philip Morris qui  a révélé ce chiffre se basant sur une  étude réalisée sur le terrain.

Les contrebandiers algériens  s’accaparent plus de 70% des  opérations de contrebande de  cigarettes au Maroc. Le reste provient  de Sebta et Mélilia, de Mauritanie, de  Chine et des Emirats arabes unis. Ces réseaux de contrebande de cigarettes  sont devenus très dangereux et vont  jusqu’à se connecter aux réseaux  terroristes et à leur assurer les  financements, notamment dans la  région sahélo-saharienne. Un danger  d’autant plus menaçant que ces  réseaux contrôlent les cartels et les  passages frontaliers séparant l’axe  Alger-Bamako-Niamey-Bamako, à  la faveur des groupes terroristes  qui tirent de ce trafic des bénéfices  faramineux servant à l’achat d’armes  et au financement d’opérations  criminelles.

Selon la douane marocaine, 2  milliards de cigarettes proviennent  de la contrebande algérienne.  Par ailleurs, l’industrie du tabac  demeure une activité très rentable pour l’économie marocaine.  Cette industrie rapporte près  de 10,6 milliards de dirhams de  recettes annuelles au Maroc, sans  compter les 53 millions de dirhams  versés annuellement aux 3.300  tabaculteurs marocains.

Plan Maroc Vert
Sur le plan social, au Maroc, plus de  18% de la population âgée de plus  de 15 ans fume, pendant que 43%  sont exposée au tabagisme passif,  affirment les statistiques fournies par  la Fondation Lalla Salma Prévention  et traitement des cancers. 15  milliards de cigarettes sont fumées  chaque année au Royaume,  considéré à juste titre comme l’un  des plus grands consommateurs de  tabac dans la zone méditerranéenne.  Le tabagisme tue, par ailleurs,  près de 6 millions de personnes  chaque année dans le monde, selon  l’Organisation mondiale de la santé  (OMS). «Si aucune mesure n’est  prise d’urgence, le nombre annuel  de ces décès pourrait atteindre plus  de 8 millions d’ici à 2030», avertit  en effet l’OMS.

Si le tabac demeure  l’une des principales problématiques  de santé publique dans le monde,  au Maroc, sa culture fait vivre  les familles de 3.300 agriculteurs  marocains. Consciente de cet  aspect, la Société marocaine des  tabacs prévoit d’intégrer la filière  dans le Plan Maroc Vert. Une  demande d’agrégation dans ce sens  a été déposée auprès du ministère  de l’Agriculture. La commission  technique du département a donné,  d’ores et déjà, son aval au projet.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !