Dépêche
Accueil » A la une » Le niveau de la dette publique n’inquiète pas Boussaid

Le niveau de la dette publique n’inquiète pas Boussaid

boussaid

La dette publique ne dépasse pas 64 % du Produit intérieur brut (PIB) et reste loin de la ligne rouge, fixée par le Fonds monétaire international (FMI) à un niveau d’endettement de 70 % du PIB pour les pays émergents. En réponse à une question orale, ce mardi à la Chambre des Représentants, le ministre de l’Economie et des finances, Mohammed Boussaid, a expliqué que le gouvernement a introduit de nouvelles dispositions dans la nouvelle loi organique, portant sur un cadrage juridique plus rigoureux de la dette, à travers l’introduction de la règle d’or, qui stipule de limiter l’endettement juste pour le financement des dépenses d’investissement et le règlement uniquement du principal de la dette.

Il a également assuré que l’Executif ambitionne de poursuivre les réformes structurelles visant à améliorer le climat des affaires, à soutenir les secteurs producteurs, à diversifier le tissu économique national, à investir dans les ressources humaines et à poursuivre l’arbitrage entre ressources intérieures et extérieures, en prenant en considération les contextes national et international. « Cette politique permettra de réduire la dette publique à partir de 2017 pour atteindre 60 % du PIB à l’horizon 2020 », a-t-il précisé.

Le ministre a noté que le taux d’endettement du Trésor a enregistré une baisse remarquable durant la dernière décennie, passant de 68,1 % du PIB en 2000 à 50,3 % en 2010, relevant toutefois la hausse de ce taux, eu égard à la crise économique mondiale déclenchée en 2010, pour atteindre 53,7 % en 2011, 58,2 % en 2012, 61,5 % en 2013 et 63,4 % en 2014.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !