Dépêche
Accueil » Société » Le Maroc veut promouvoir un islam tolérant

Le Maroc veut promouvoir un islam tolérant

mohammed-VI_imams

Déjà aux avant-postes en matière de lutte contre le  terrorisme (lire par ailleurs), le Maroc ajoute une nouvelle  pierre à l’édifice, mais cette fois-ci, sur un tout autre  registre. Dernièrement, le Royaume vient d’annoncer la mise  en place d’une fondation devant réunir des oulémas de tout le  continent africain. Le dahir y afférent a été publié dans l’ultime  livraison du bulletin officiel, le 25 juin 2015. La nouvelle fondation  porte le nom du roi Mohammed VI. Elle siège dans la capitale,  Rabat.

D’autres branches devraient également être inaugurées  par ailleurs en Afrique.  La fondation devrait comporter un conseil supérieur, un bureau  exécutif de même qu’une présidence déléguée. La présidence  revient bien sûr au Roi. Les membres de la fondation n’ont pas  encore été nommés. Ils devront nécessairement «être reconnus  pour leur statut scientifique et leurs connaissances dans le  domaine des sciences islamiques», stipule notamment l’article  5 du dahir relatif à la fondation. Ces personnalités peuvent être  indépendamment Marocaines ou ressortissantes d’autres pays  africains, poursuit par ailleurs le même article.

Assurément, la nouvelle fondation devrait être amenée à jouer  un rôle prépondérant dans la promotion des «valeurs tolérantes  de l’islam» dont le Maroc a fait son crédo en Afrique. Elle devrait  permettre à des docteurs en sciences islamiques venus d’horizons  africains différents d’échanger à l’intérieur d’un cadre structurel  organisé. Surtout, ces oulémas auront pour mission d’«animer le  mouvement intellectuel, scientifique et culturel dans le domaine  islamique».

La mise en place de la fondation semble par ailleurs  participer des efforts conduits dans ce sens par le Royaume depuis  plusieurs années déjà. A titre d’illustration, il vient d’inaugurer,  en mars 2015, un institut entièrement dédié à la formation  d’imams, de morchidines et de morchidates. L’institut procède  déjà à la formation de 400 étudiants venus du monde entier, du  Mali entre autres, de Tunisie, de Guinée, de Côte d’Ivoire et de  France.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !