Dépêche
Accueil » Politique » Le Maroc mobilisé aux côtés des Tunisiens

Le Maroc mobilisé aux côtés des Tunisiens

Grande marche de Tunis contre le terrorisme (CREDIT PHOTO: DR)

Grande marche de Tunis contre le terrorisme (CREDIT PHOTO: DR)

[quote font= »1″]Manifestation. Les leaders des partis politiques marocains, majorité  et opposition confondues, ont défilé côte-à-côte pour exprimer à la  Tunisie frère la solidarité entière et forte de tout le Maroc.[/quote]

La grande marche contre le  terrorisme, organisée à Tunis,  dimanche 29 mars 2015, n’a  pas seulement réuni plusieurs chefs  d’Etat et de gouvernement, venus  témoigner leur solidarité avec le  peuple tunisien suite à l’attentat  terroriste contre le musée Bardo, le  mercredi 18 mars 2015, faisant au  moins 23 morts.
Mais il y avait aussi une forte  délégation marocaine conduite par le  Conseiller royal, Abdellatif Mennouni.  Cette délégation comprenait de  nombreux chefs de partis politiques  de l’opposition (Hamid Chabat de  l’Istiqlal, Mohamed Abied de l’UC,  Mustapha Bakkoury du PAM et Driss  Lachgar de l’USFP). Mais également  de la majorité, dont le Secrétaire  général du PPS, Nabil Benabdallah,  et le Secrétaire général du MP,  Mohand Laenser. Les leaders des  partis politiques ont marché côte à  côte pour exprimer à la Tunisie frère  la solidarité entière et forte de tout  le Maroc. Cette image rare d’unité  politique reflète la détermination  de notre pays à combattre le fléau  terrorister.

L’ennemi commun
Le président tunisien, Béji Caïd  Essebsi, était aux premières lignes de  cette marche de solidarité aux côtés  de ses homologues français, François  Hollande; Palestinien, Mahmoud  Abbas; Gabonais, Ali Bongo Ondimba; et Polonais, Bronislaw Komorowski.  Il a été procédé, à cette occasion, à  l’inauguration d’une stèle près du  Musée du Bardo, où sont inscrits les  noms des victimes.
Des dizaines de milliers de  manifestants ont pris part à  la marche de solidarité contre  le terrorisme pour dire que le  terrorisme n’est pas l’ennemi de  la seule Tunisie, mais l’ennemi  commun du monde entier. “Tunisie  libre, terrorisme dehors”, “Notre  pays est plus fort que vous”,  scandaient les manifestants, qui  brandissaient des centaines de  drapeaux tunisiens sur l’avenue  menant au Musée du Bardo.
La manifestation de Tunis rappelle  de celle de Paris qui a eu lieu  quelques jours après les attentats  qui ont frappé la capitale française,  en janvier 2015.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !