Dépêche
Accueil » A la une » Le CMC alerte sur la hausse « inquiétante » de la dette publique au Maroc

Le CMC alerte sur la hausse « inquiétante » de la dette publique au Maroc

dette_publique

La dette publique du Maroc a atteint un « niveau inquiétant », à même de fragiliser la finance publique du royaume et de freiner la croissance ».C’est en substance ce qui ressort du dernier rapport du Centre marocain de conjoncture (CMC), qui met en garde contre la tendance haussière de la dette du Royaume qui a atteint plus de 61,5% du PIB en 2013 et 63,4% en 2015 alors qu’elle ne dépassait pas les 45,5% en 2008. En cas de poursuite de cette tendance haussière de la dette publique, l’Etat « serait appelé à recourir à des politiques d’austérité qui pourraient s’avérer très coûteuses », explique le Centre dirigée par l’Usfpiste Habib El Malki.

Selon le rapport de cette instance, la dette publique est passée de 385 milliards de DH (1 euro = 10 DH) en 2007 à plus de 720 milliards en 2014, soit une hausse de 9,3%. Ainsi la dette publique constitue désormais le triple des ressources ordinaires du Trésor. Le CMC a mis en garde contre l’impact de la hausse de la dette du royaume sur les générations montantes du pays qui se trouveront accablées de dettes sans en être responsables.

Le centre a souligné par ailleurs le rôle des foyers et des individus dans le développement économique sans pour autant bénéficier suffisamment de crédits par rapport aux entreprises aussi bien publiques que privées, relevant que les taux de Marocains titulaires d’un compte bancaire ne dépassait pas les 30%.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !