Dépêche
Accueil » Economie » LafargeHolcim Maroc intègre sa nouvelle stratégie RSE dans sa performance globale

LafargeHolcim Maroc intègre sa nouvelle stratégie RSE dans sa performance globale

© ph:DR

Des actions durables au profit des populations

Depuis l’annonce de la fusion, LafargeHolcim Maroc a une nouvelle stratégie RSE. Ses premiers résultats témoignent d’un engagement fort et durable envers, notamment, les communautés vivant dans les environs immédiats des sites du groupe. Les détails.

“Nous sommes dans une politique de co-développement des communes et régions où sont implantés nos sites. Face à des usines ultramodernes, il y a un environnement précaire. Devant à ce contraste, nous avions une responsabilité morale.
Depuis la fusion LafargeHolcim, nous avons une nouvelle stratégie de développement durable basée sur la proximité, la mise en oeuvre d’actions avec un impact à long terme et un dialogue avec les communautés environnantes de nos sites et les parties prenantes (autorité, élus, société civile, acteurs de l’éducation et de l’enseignement…) par l’intermédiaire de comités de liaison créés au sein de chaque usine, et qui réunissent les responsables des usines et les parties prenantes au moins deux fois par an”, a déclaré Brahim Ez-Zerrouqi, directeur industriel chez LafargeHolcim, responsable de 6 cimenteries, de 2 centres de broyage et d’un centre de traitement des déchets industriels, mardi 19 septembre 2017 lors d’une rencontre sur la nouvelle stratégie RSE de LafargeHolcim Maroc.

Une stratégie dont les grandes lignes s’articulent autour de quatre principaux axes: l’éducation de proximité et de la lutte contre l’abandon scolaire, des filles particulièrement; le partage des actions sécurité et l’accès aux soins pour les communautés les plus proches; le développement de l’employabilité des jeunes issus des communautés locales; et le partenariat dans des actions locales allant dans le sens de la protection écologique et de l’économie circulaire.

Concrètement, les quatre directeurs des usines de Settat, Fès, Tétouan et Bouskoura, la plus grande usine avec une production de 3 millions de tonnes par an, sont venus exposer quelquesunes de leurs innombrables actions ayant profité en 8 mois de l’année 2017 à plus de 30.000 personnes. Près de la moitié des bénéficiaires font partie de la communauté environnante des unités de production du groupe.

Énergie propre
Les actions vont du dépistage des maladies oculaires ou incurables, comme le cancer, à l’aide à l’employabilité des jeunes ayant abandonné l’école à travers des formations professionnelles adaptées (en partenariat, à titre d’exemple, avec l’OFPPT et la Fédération nationale du bâtiment et travaux publics), en passant par la réhabilitation des écoles, l’acquisition de moyens de transport scolaire, l’alimentation de petites localités en eau potable ou encore l’appui financier et technique aux coopératives.

Se conformant aux orientations de la stratégie du groupe, chaque directeur a son mot à dire dans les actions menées sur son site. Le comité de pilotage, présidé par le directeur général du groupe, Emmanuel Rigaux, se réunit une fois par trimestre pour un bilan d’étape et une discussion sur l’impact de l’intégration des actions RSE dans les performances globales de l’entreprise. “Il n’y a pas de performance sans la composante RSE”, précise Brahim Ez-Zerrouqi.

D’ailleurs, des centaines de collaborateurs du groupe se sont portés bénévoles et ont aidé à la réalisation de projets sociaux et environnementaux. Sur le plan environnemental, le groupe a réhabilité 5.000 ha après l’exploitation des carrières en y plantant 200.000 arbres dont des arganiers, avec le concours de l’INRA, à Bouskoura. Aussi, le groupe consomme plus de 60% de son énergie à partir d’une énergie propre, notamment éolienne. “D’ici 2020, nous allons consommer 90% de notre énergie à partir de l’éolien”, conclut Brahim Ez-Zerrouqi.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !