Dépêche
Accueil » A la une » L’achèvement des travaux de la nouvelle gare Rabat-Agdal est pour bientôt

L’achèvement des travaux de la nouvelle gare Rabat-Agdal est pour bientôt

Les travaux de la gare de Rabat-Agdal seront achevés en juin 2018 a annoncé, mardi à Rabat, le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara.

Les travaux de cette gare conçue sur une superficie de 22 000 m² enregistrent un avancement global de 70 pc, a indiqué M. Amara dans une déclaration à la presse lors de la visite du chantier de la gare Rabat-Agdal.

La gare Rabat-Agdal sera la plus grande au niveau national et africain, a-t-il relevé, notant que ce grand chantier donne un nouveau visage à la ville de Rabat et offre un cadre de vie moderne et complet.

Cette gare, qui va accueillir les trains et le TGV, contribuera à l’amélioration de la qualité des services et l’offre ferroviaire et le renforcement de la sûreté et la sécurité, a-t-il ajouté.

De son côté, le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie a fait savoir que cette gare va accueillir 30 millions de voyageurs par an contre 7 millions actuellement, notant que la nouvelle gare de la future ligne à grande vitesse s’inscrit dans le cadre du projet de développement de la capitale Rabat « Ville des lumières ».

« 2018 est une année charnière dans le secteur ferroviaire. Elle connaîtra l’achèvement des grands projets structurants lancés par SM le Roi Mohammed VI, dont la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca, le triplement de la ligne Kénitra-Casablanca, le doublement de la ligne Casablanca-Marrakech, ainsi que l’achèvement de 5 grandes gares qui vont accompagner la ligne à grande vitesse », a-t-il relevé.

Le transport ferroviaire a connu, en sept ans, une importante évolution en termes de trafic qui a doublé, accompagné d’un renforcement considérable de l’offre. Cette évolution a été confrontée à des contraintes liées à la configuration du réseau et à ses capacités, dont la voie unique sur des axes sollicités (Tanger/Kénitra et Settat/ Marrakech) et la saturation de l’axe porteur Casablanca-Rabat-Kénitra.

Face à ces contraintes, l’ONCF réalise un ambitieux programme d’investissement rendant aujourd’hui le réseau ferré national un chantier à ciel ouvert de Tanger à Marrakech. Ce programme d’investissement concerne les axes porteurs du réseau et comporte essentiellement le projet de construction de la ligne à grande vitesse reliant Tanger à Casablanca, actuellement en phase de préparation à l’exploitation et les grands projets structurants de modernisation du réseau existant.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !