Dépêche
Accueil » A la une » La sécurité, un souci commun

La sécurité, un souci commun

COOPÉRATION. Alors que la situation au Moyen-Orient est marquée par la montée folle des menaces terroristes, le Roi de Jordanie a effectué une visite au Maroc les 10, 11 et 12 mars 2015.

COOPÉRATION. Alors que la situation au Moyen-Orient est marquée
par la montée folle des menaces terroristes, le Roi de Jordanie a
effectué une visite au Maroc les 10, 11 et 12 mars 2015.

C’est une relation exceptionnelle  et exemplaire  que le Maroc  et la Jordanie entretiennent  depuis des décennies. Et  pour renforcer davantage les liens  qui unissent les deux royaumes, le  souverain Jordanien, le Roi Abdallah  II Ibn Al Hussein, accompagné  de la Reine Rania Al Abdallah, est  arrivé mardi 10 mars 2015 à Casablanca  pour une visite de travail  officielle au Maroc, à l’invitation de  Sa Majesté le Roi Mohammed VI.  Le Souverain du Royaume Hachémite  de Jordanie, le Roi Abdallah  II Ibn Al Hussein a reçu, mercredi  11 mars 2015, le Chef du Gouvernement,  Abdelilah Benkirane, et le Président de la Chambre des Représentants,  Rachid Talbi Alami. Cette  audience a été l’occasion pour saluer  l’expérience et le développement  démocratique que connait le Maroc  ainsi que les relations exceptionnelles  qui unissent SM le Roi Mohammed VI  et le Souverain Hachémite, a indiqué  M. Talbi Alami, dans une déclaration à  la presse.
Le vice-premier ministre jordanien,  ministre des Affaires étrangères et des  expatriés, Nasser El Jouda, a affirmé,  mercredi 11 mars 2015 à Casablanca,  que les relations liant les Royaumes du  Maroc et de Jordanie sont «historiques,  distinguées, fraternelles et exceptionnelles  ». De ce fait, le Souverain jordanien  effectue une visite «dans son pays», laquelle s’insère dans le cadre  de la communication «permanente  et continue» entre les Souverains  des deux pays, a relevé M. El Jouda,  soulignant que ce déplacement sera  «l’occasion pour les deux chefs d’Etat  de débattre des relations bilatérales,  à côté d’autres questions régionales  et internationales, à leur tête la  cause palestinienne».

Mémorandums d’entente
La dimension sécuritaire semble  gagner du terrain dans la relation  entre les deux royaumes. Alors que  les risques liés au terrorisme planent  sur toute la région, le Maroc et la  Jordanie se sont retrouvés côte à côte  dans le cadre de l’alliance internationale  menée par les État-Unis afin de  lutter contre les terroristes de Daesh  en Irak et en Syrie.
Sur le plan économique, le Maroc  et la Jordanie ont encore du chemin  à faire. Les échanges commerciaux  entre les deux royaumes restent  faibles et en-deçà des aspirations. En  effet, les exportations du Maroc vers  la Jordanie ont atteint 222 millions  de dirhams à fin 2014, tandis que ses  importations de ce pays se sont estimées  à 113 millions de dirhams, soit  une hausse de 14,1% par rapport à  2013. Et il faut dire que la volonté des  deux pays de promouvoir davantage  leurs relations économiques bilatérales  est là.
Pas moins de 48 accords de coopération,  protocoles, programmes exécutifs  et mémorandums d’entente  entre les deux pays ont été signés,  notamment celui créant la grande  zone arabe de libre échange.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !