Dépêche
Accueil » Sports » La professionnalisation du football national en marche

La professionnalisation du football national en marche

Fouzi Lekjaâ. Le pari du professionnalisme.

Fouzi Lekjaâ. Le pari du professionnalisme.

Enfin le Maroc devrait  se doter d’une ligue de  football professionnel.  Les membres du comité  directeur de la Fédération  royale marocaine de football (FRMF),  réunis le 2 mars 2015, avaient à  l’unanimité adopté le projet de statuts  de la Ligue nationale de football  professionnel (LNFP). Un communiqué  de la FRMF avait détaillé que la  LNFP allait tenir son assemblée générale  constitutive élective le mercredi  25 mars 2015. En quoi une ligue de  football professionnel est-elle importante?  Il faut rappeler que le football  national avait entamé sa professionnalisation  en 2011. Cette année-là  les clubs nationaux avaient adopté,  sous l’impulsion du ministère de la  Jeunesse et des Sports, dirigé par  Moncef Belkhayat, des cahiers des  charges contraignants, ceux ne pouvant  y souscrire risquant de se faire  exclure du championnat. Les critères  touchaient aux aspects techniques,  infrastructurels, administratifs, juridiques  et financiers.
Ainsi désormais, des clubs comme  le Fath de Rabat, qui bien qu’il ne  fasse pas vraiment de vague, disposant d’une base de supporters restreinte  dans la capitale, présentent  un modèle de gestion conforme aux  standards internationaux.  Cela dit, le club r’bati n’a pas fait tant  d’émules que cela, et le Maghreb de  Fès notamment, jusqu’à l’élection  du président Rachid Ouali Alami en  octobre 2014, avait longtemps fait  face à de graves ennuis financiers.  D’autres clubs ont également du  mal à joindre les deux bouts, et sans  doute nombre d’entre eux auraient  frôlé la paille si ce n’était l’apport  des autorités locales, voire celui plus  fugace d’un généreux et opportun  sponsor.
C’est dans ce sens que s’inscrit la  mise en place de la LNFP. C’était  d’ailleurs, outre les résultats des  sélections nationales, l’autre principal  axe de campagne du président  de la FRMF Fouzi Lekjaâ, élu en avril  2014 grâce en grande partie au soutien  des clubs.

Sociétés sportives
Ainsi comme l’explique le comité  directeur de la fédération, la LNFP  aura pour tâche «d’organiser, de  gérer et de coordonner les compétitions  et manifestations sportives à  caractère professionnel auxquelles  prennent part les associations  sportives et les sociétés sportives  membres de la fédération». C’est  pratiquement le même modèle que  l’on retrouve en France avec la Ligue  de football professionnel (LFP), mais également en Tunisie et en Algérie.  Le Maroc est pour ainsi dire le  dernier pays du Petit Maghreb à  sanctionner la mue de son championnat  national. Mais c’est bien sûr  en matière de commercialisation  desdites compétitions que l’apport  de la LNFP devrait le plus se ressentir.  En effet, la mise en place de  la ligue aura comme conséquence  l’installation de structures à même  de commercialiser au mieux les  différents événements organisés à  l’échelle nationale, à commencer  par les championnats de première et  deuxième divisions – seuls les deux  premiers étages sont concernés par  la professionnalisation. L’on parle  également depuis l’élection de M.  Lekjaâ de la création d’une Coupe de  la Ligue sur le modèle de la Coupe du  Trône mais à laquelle ne prendraient  part que les clubs professionnels.

Monde amateur
Le but est de susciter une nouvelle  demande et d’assurer aux clubs indiqués  des revenus supplémentaires,  que ce soit en termes de billetterie  que sur le plan des droits de retransmission  télévisuels. Le principe d’une  Supercoupe mettant aux prises le  champion national au vainqueur de  la Coupe du Trône, et dont une seule  édition, remportée en 1976 par le  Chabab de Mohammédia, a au jour  d’aujourd’hui été tenue, avait été  entériné dès 2010 et pourrait voir le  jour cette année 2015.  A noter qu’en juillet 2014, M. Lekjaâ  avait révélé que s’agissant par ailleurs  du football amateur, les statuts  d’une ligue complètement dédiée  avaient été amendés par le parlement.  Le monde amateur regroupe  la plus importante partie des 90.000  licenciés, aux dernières estimations  de la FRMF, que compte le football  national.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !