Dépêche
GCAM
Accueil » Culture » La Nuit des Philosophes, un événement inédit qui s’installe au Maroc

La Nuit des Philosophes, un événement inédit qui s’installe au Maroc

CRÉDIT PHOTO: DR

CRÉDIT PHOTO: DR

Veillée. Etudiants, lycéens ou tout simplement férus de philosophie se sont donné rendez-vous, le 27 novembre 2015, à la Bibliothèque nationale de Rabat. A l’affiche, La Nuit des philosophes, une opportunité inédite de rêver philosophie pendant toute une nuit.

Vendredi 25 novembre 2015,  tout près de la Bibliothèque  nationale du royaume du  Maroc, Rabat. Il est presque 18h00.  Le soleil a déjà cédé sa place à  une glaciale nuit d’automne. Des  centaines de personnes peuplent  cet espace, d’habitude presque  désert à cette heure-ci. Dans une  demi-heure, la Nuit des philosophes  ouvrira ses portes au grand public.  «Des amis du lycée m’ont parlé de  cet événement, et j’ai trouvé l’idée  très intéressante, alors j’ai décidé de  faire le déplacement et y assister»,  nous explique Yassine, bachelier qui  ne cache pas son engouement pour  la philosophie.

Sur l’esplanade devant l’entrée  principale de la Bibliothèque, un  groupe de jeunes musiciens attirent  une partie du public, en attentant l’ouverture des premiers ateliers  de la nuit. Pour cette édition, les  intervenants, venus de France et  du Maroc, animent des leçons et  des débats en français et en arabe.  Plusieurs penseurs prestigieux  ont répondu présent, à l’image  de Nourredine Affaya, Robert  Cantarella, Driss Ksikes ou encore  Geneviève Fraisse.

Les organisateurs ne cachent pas  leur satisfecit. Certes, l’affluence  n’a augmenté que légèrement  par rapport à la première édition,  en 2014, avec 10.000 participants,  mais cela constitue un véritable  exploit. Jean-Marc Berthon,  Directeur de l’Institut français du  Maroc nous confie que le contexte  actuel, marqué par la menace  terroriste plus que jamais pesante,  a clairement pénalisé l’événement. D’ailleurs, contrairement à l’édition  précédente, il fallait traverser un  détecteur de métaux et subir le  fouillage des éléments de police,  avant de pouvoir accéder à l’espace  de la bibliothèque.

Philo et musique
Ces restrictions extraordinaires  n’ont pas pour autant dépourvu  cet événement de son essence:  discuter, échanger, laisser librecours  à sa pensée dans un climat de  joie et de convivialité, où la jeunesse  déploie sa plus grande qualité, à  savoir l’ouverture d’esprit et la soif  d’apprendre.

Au menu, des lectures, concerts  et expositions permettant de  découvrir des auteurs et penseurs  ayant profondément influencé la  pensée humaine. Les intervenants  ont abordé une multitude de grands  thèmes, notamment «Héritages  et modernités», «Idéologies,  croyances et violence», qui ont été  particulièrment suivis par le public  présent, et riches en questions et  échanges. Il faut dire que l’actualité  nationale et internationale, en  l’occurrence le débat sur l’égalité  dans l’héritage entre hommes et  femmes au Maroc, et surtout le  terrorisme et ses liens présumés avec  les croyances religieuses, a été au  coeur de cette veillée philosophique.
Celle-ci aura pour mérite de rappeler  que la croyance, contrairement  à l’idéologie, n’appelle jamais à  employer la violence pour s’exprimer  ou se défendre.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !