Dépêche
Accueil » Economie » La formule Jettou

La formule Jettou

Dirss Jettou, président de la Cour des comptes.

Dirss Jettou, président de la Cour des comptes.

[quote font= »1″]Rapport. Driss Jettou,  président de la Cour des  comptes, revient à la  charge en soumettant, le  18 mars 2015, le dossier  de réforme de la retraite,  à discussion devant la  Commission des dépenses  publiques de la Chambre  des représentants.[/quote]

Après le rapport du Conseil  économique, social et  environnemental, réalisé  suite à la saisine du gouvernement  et après le renvoi devant la  commission technique réunissant  notamment les représentants des  syndicats et le gouvernement,  voilà que le dossier de réforme  des retraites refait surface encore  une fois devant les députés de  la commission des dépenses  publiques de la première chambre.  Cette fois-ci pour discuter le rapport  de la Cour des comptes présenté  par Driss Jettou. Le président de la  Cour n’a pas manqué d’user de tout  son savoir-faire pour sensibiliser les  députés à l’urgence de réformer le  système des retraites.
Tout en préconisant une réforme  en deux étapes, Driss Jettou  soumet aux députés un mode  d’emploi à la carte. Ainsi, dans  une première étape, Driss Jettou  préconise la création de deux pôles  du système de retraites. La CMR et  le Régime Central des Assurances  de Retraite (RCAR) seront regroupés  dans un pôle public. L’autre pôle  comprendra les salariés du secteur  privé de la Caisse Nationale de  Sécurité Sociale (CNSS).
Dans une deuxième étape, il  préconise la mise en place d’un régime unique, avec des assurances  complémentaires obligatoires ou  optionnelles. Et, pour accompagner  le tout, il suggère de créer un  système indépendant de veille et  de suivi des régimes de retraite.

Niveau des cotisations
Pour mener à bien cette réforme du  système des retraites, Driss jettou  préconise, d’une part, de redresser  le régime de la CMR et, d’autre part,  de développer une autre vision pour  la CNSS. Pour le cas de la CMR et du  RCAR, il préconise non seulement de  relever l’âge de départ à la retraite  à 65 ans sur une période de 10 ans  mais propose aussi d’augmenter  le niveau des cotisations pour  réduire le déficit du régime. Pour le  président de la Cour des comptes,  il faut relever les cotisations à 30%,  réparties à 24% pour le régime basé  sur la répartition au lieu de 20% en  vigueur; les 6% seront réservés  au régime complémentaire, basé sur la capitalisation, supportés  équitablement par l’employeur et  le salarié. Le tout en préservant le  niveau actuel des pensions et en  maintenant le pouvoir d’achat des  retraités.
Dans sa nouvelle vision pour la  CNSS, Driss Jettou propose de  maintenir l’âge de départ à la  retraite à 60 ans, tout en donnant  la possibilité aux adhérents qui le  souhaitent d’aller jusqu’à 65 ans.  Et cela en augmentant le plafond  moyen des pensions pour ceux qui  optent pour 65 ans à 75% au lieu  de 70% actuellement. Concernant  le volet des cotisations, il préconise  une hausse progressive de 11,89%  actuellement à 14% durant une  période de 5ans. Et, pour couronner  le tout, les propositions de Jettou  vont dans le sens d’un calcul de  la pension de retraite sur une  moyenne couvrant les dix dernières  années d’activité

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !