Dépêche
Accueil » Société » La forêt marocaine se porte bien

La forêt marocaine se porte bien

Abdeladim El Hafi

Abdeladim El Hafi

Bonne nouvelle pour nos écolos!  La superficie des forêts au  Maroc a augmenté de 2%  entre 2000 et 2010, 116.000 hectares,  grâce, notamment, au reboisement  de 400.000 HA du domaine forestier  au cours des dernières années. Des  chiffres encourageants révélés,  mardi 24 mars 2015, par le Haut-  Commissaire aux Eaux et Forêts et  à la Lutte contre la désertification,  Abdeladim El Hafi, qui était l’invité  du Forum de la MAP autour de la  thématique “La forêt marocaine  entre les défis des changements  climatiques et les ravages des mafias  du bois”.

Autre signe de la bonne santé des forêts au Maroc: le domaine  forestier enregistré à la Conservation foncière est passé de 13.000  HA en 2005 à 2,5 millions HA actuellement, ce qui fait que 98%  du domaine forestier ont été délimités au cours des 10 dernières  années par le département de M. El Hafi. Quant à la production  forestière, elle permet de couvrir 30% des besoins du pays en bois  d’oeuvre et d’industrie, et 18% du bilan énergétique national, en  y incluant les prélèvements directs des usagers. Le défi majeur est  de savoir concilier les impératifs de pérennisation des ressources  avec les besoins immédiats en produits forestiers.

Le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts  et à la Lutte contre la désertification  a en outre minimisé les craintes  liées à l’exploitation illégale du bois,  dévoilant une baisse significative des  volumes de bois prélevés illégalement  au Maroc, à la faveur de l’entrée en  vigueur de la circulaire conjointe entre  son département et les ministères de  l’Intérieur et de la Justice.  M. El Hafi a fait savoir que ces volumes  sont passés de 9.000 à 3.000 m3  actuellement, soit 5% seulement des  adjudications légales. «On est très loin  du terme “hémorragie” évoqué par  certaines parties», a-t-il rétorqué. Le  même responsable a fait savoir que les  quantités annuelles moyennes de bois issu des forêts marocaines,  cédées au cours des 10 dernières années, se composent de 170.000  m3 de bois d’oeuvre, 327.000 m3 de bois d’industrie et de bois de  service, et de 495.000 stères de bois de feu.

Une stratégie de reboisement s’impose alors pour préserver les  forêt face à l’augmentation de la demande en bois. Dans ce sens,  M. El Hafi a indiqué que son département projette le reboisement  de 500.000 HA de forêts entre 2015 et 2024. Décidément, “l’avenir  écologique” du Maroc est beaucoup moins sombre que l’on  pourrait croire.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !