Dépêche
Accueil » Economie » La concurrence par la baisse des prix

La concurrence par la baisse des prix

Azzedine El Mountassir Billah. © Ph : DR

Azzedine El Mountassir Billah. © Ph : DR

Régulation du secteur des Télécoms

[quote font= »1″]Généralisation. L’Agence nationale de réglementation des télécommunications a publié  la Note d’orientation générale 2015-2018, un document stratégique pour le secteur.[/quote]

S’il y a un secteur qui n’en  finit pas de se développer  à la vitesse grand G, c’est  celui des télécommunications.  Grâce, non seulement à des  opérateurs, toujours dans la  course et à la pointe du progrès  technique mais aussi grâce à un  cadre légal en constante évolution.  Cadre qui vient de s’enrichir tout  récemment d’une nouvelle feuille  de route préparée par l’Agence  nationale de réglementation des  télécommunications (ANRT) que  dirige Azzedine El Mountassir  Billah. Document stratégique qui  se présente sous forme d’une Note  d’orientation générale 2015-2018,  validée préalablement par le conseil  d’administration de l’ANRT et signée  vers la mi-avril 2015 par le premier  ministre Abdelilah Benkirane, luimême  président dudit conseil.  Document qui porte à la fois sur les  “Perspectives de développement du  secteur” et “Le renforcement des  leviers de régulation”.

Un évolution constante
Tout en suggérant de lancer un vaste  débat autour d’une loi cadre sur la  convergence, dictée par l’effacement  des frontières entre les télécoms,  l’audiovisuel, le droit d’auteur et  droits voisins, le droit de la presse…,  la feuille de route «donne une  visibilité aux acteurs du marché pour  rentabiliser leurs investissements  tout en prenant compte des priorités  économiques et sociales fixées par  les pouvoirs publics». En effet, la  note d’orientation générale tout en  se fixant parmi ses objectifs celui  d’atteindre un chiffre d’affaires de 34  milliards de dirhams pour le secteur  des télécoms, vise à encourager l’investissement et la consolidation  du marché autour d’acteurs globaux  (fixe, mobile, data…).  En ciblant, notamment, le  financement des projets qui  intensifient l’usage des nouvelles  technologies, et après la  généralisation de l’accès au téléphone  mobile, L’ANRT veut accélérer les  projets visant la généralisation de  l’accès à internet haut et très haut  débit, dont le plan national a déjà été  lancé en 2012.
Car il est évident que l’accès à ce  genre de services est plus que jamais  nécessaire pour les entreprises et  l’administration. Sans parler de  l’usage qui en est fait par de simples  particuliers appartenant notamment  aux nouvelles générations. Tous de  plus en plus équipés de smartphones,  de tablettes, de PC et autres… et  consommant avec force, notamment,  les vidéos en ligne.
Et c’est pour cette raison, que la  feuille de route estime, qu’en matière  d’infrastructure, le recours à la fibre  optique est un choix qui s’impose.
Cette évolution constante du cadre  légal mis en place par l’ANRT,  misant notamment sur la qualité de  services conformes aux standards  internationaux; ne pouvait laisser  indifférent les trois opérateurs  nationaux que sont Méditel, Maroc  Télécom et Inwi. Conscients des  enjeux, ils ont déjà pris le train en  marche en décrochant la licence 4G et  en se mettant à l’oeuvre pour installer  la fibre optique. Le tout en jouant le  jeu d’une concurrence loyale, passant  notamment par la baisse des prix.  Meilleure qualité en plus.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !