Dépêche
Accueil » Culture » La chaîne « Al Oula » attire les téléspectateurs avec la série marocaine « Waadi »

La chaîne « Al Oula » attire les téléspectateurs avec la série marocaine « Waadi »

serie-waadi-maroc-hebdo

Au milieu de la morosité des  programmes de nos chaînes  de télévision locales, une série  marocaine est, tout de même, arrivée  à sortir du lot, à capter l’attention des  téléspectateurs et à les fidéliser.

Il s’agit  de la série marocaine “Waadi”, diffuée  sur Al Oula, qui a battu tous les records  d’audience entre le 12 et le 15 Ramadan  2015 en rassemblant pas moins de 5  millions de téléspectateurs. Cette série  produite par “Image factory” a ainsi été  suivie par 43,5% des téléspectateurs.  Avec cette performance, “Waadi” a pu détrôner la série “Nayda  F’douar” diffusée sur la deuxième chaîne, qui a déçu par sa  médiocrité, et permettre à la première chaîne de se placer en poleposition  en prime time. En fait, la série “Waadi” a connu un joli  démarrage.

Dès les premiers épisodes, elle est parvenue à accrocher  un grand nombre de personnes prouvant ainsi que ces derniers ne  cherchent pas à tout prix à voir des comédies au moment du f’tour.  Depuis, elle n’a cessé de grimper.  Quoique dramatique, “Waadi” a été au goût des téléspectateurs  qui ont été touchés par l’histoire et les personnages de cette  fiction. Créée par la productrice Hind Sikal, la série a été inspirée de  la réalité marocaine et internationale,  le sujet étant universel, à savoir celui  de l’enlèvement des enfants et leur  exploitation dans la mendicité ou à des  fins criminelles.

Le destin de l’héroïne  “Amina», kidnappée quand elle était  enfant pour être utilisée dans un réseau  de mendicité et son adoption par une  riche famille, en dit long sur le calvaire  de ces enfants.  Pour élaborer le scénario de cette série,  trois scénaristes, Mourad El Khaoudi,  Lamis Kheira et Brahim El Hani, ont réuni leurs talents et leur savoirfaire.  Le réalisateur, Yassine Fennane, qui s’est illustré dans plusieurs  séries dont la célèbre “Saâa fil jahim” (une heure en enfer) est venu,  par la suite, apporter sa touche et diriger comme il sait si bien le  faire une brochette de jeunes comédiens de talent.

Image Factory, fidèle à son choix de mettre en avant de nouveaux  visages, a fait appel aux acteurs Oussama El Bastaoui, Safae Hbirkou,  Saadia Ladib, Meryem Zaimi, Mansour Badri, Soumia Akaaboun,  Tariq Boukhari, Reda Alaoui, Nadia Niazi,…  La série doit son succès à une recette toute simple; une histoire qui  arrive à fédérer tous les publics, des héros crédibles et attachants  et une mise en scène travaillée

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !