Dépêche
Accueil » Auto & Moto » Interview de Hicham Bennani, président du club Royal des motos Rabat

Interview de Hicham Bennani, président du club Royal des motos Rabat

“Partager les vraies valeurs du motard”

Le Club Royal des motos Rabat existe  depuis 2011, ce nom fait beaucoup de  curieux… 
Revenons au tout début, c’est entre amis que  l’idée de créer le premier club de motards  à Rabat nous est venue. Ayant pour but de  changer les mentalités et d’améliorer l’image  du motard telle qu’elle est perçue par la  population.

Sinon, pour le nom du Club, il réfère en  premier lieu à la capitale, et ce nom a été  accepté puisque nos engagements envers la  nation étaient grands et ne cessent de grandir  toutes les années. Nous sommes honorés de  cette confiance et nous sommes toujours à la  disposition de notre pays.

Le Club Royal des motos Rabat s’est  rapidement démarqué des autres clubs  qui sont forcément plus anciens, de par sa  vision et ses activités…
Justement, et comme je l’ai mentionné auparavant,  nos objectifs soulignés vont au-delà  du simple fait de démarrer une machine pour  rouler quelques kilomètres. Notre engagement  s’est traduit durant des années par  des actions médico-sociales dans un grand  nombre de régions marocaines.

Ce qui nous a permis, de par notre propre  volonté, hors tout intérêt politique, d’aider des  gens dans le besoin et, en même temps, de  partager avec la population les vraies valeurs  du motard.

Le Tour Moto de la Marche verte repousse  encore plus ses limites. Pourquoi ce  trajet exceptionnel, qui s’étend même à  l’Afrique?
En ce qui concerne le grand Tour Moto de  la Marche verte, nous sommes à la 5ème  édition, et c’est un fort engagement envers  nous-mêmes et notre pays. Vous savez, je  suis un marocain avant d’être un motard, et  je me considère un citoyen soldat derrière  sa Majesté. Je trouve tout à fait naturel de  fournir un effort pour notre Royaume et de  l’honorer. C’est cet amour qui pousse tous  les membres, que je nommerai la famille du  Club, à s’investir pour réussir au mieux tout  événement.

Le parcours de cette année vient accompagner  la démarche du Roi, celle de son  ouverture sur notre continent, puisque le  trajet s’étale sur 5 pays, allant d’Abidjan, en  Côte d’Ivoire, passant par le Mali, le Sénégal,  la Mauritanie et traversant la frontière de  Guergarat pour s’arrêter à Dakhla.

Des partenariats avec différentes fondations  et associations ont vu le jour  spécialement pour ce tour. Pourriez-vous  nous éclairer sur ce point?
Comme vous le savez, l’un des principes  fondamentaux d’un motard, c’est la solidarité.  C’est dans ce sens que nous avons créé  des partenariats avec des associations  marocaines et d’autres fondations africaines.  Avec pour but d’organiser des distributions  de médicaments, vêtements et cartables  en Côte d’ivoire et au Sénégal. Également  des actions médico-sociales sont prévues à  Abidjan, en partenariat avec l’association des  Rangs d’Honneur, ou encore sur Dakar par  des médecins marocains formés auparavant  sur la même ville.

Vous avez également mis l’accent sur la  sécurité…
En effet, la sécurité de nos participants prime,  en plus de l’ambulance réservée pour tout le  trajet, embarquant un médecin et un infirmier,  nous serons accompagnés également par un  staff technique, chargé des réparations et de  remorquage en cas de panne.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !