Dépêche
Accueil » A la une » INDH: Mobilisation de 40 milliards de DH durant la dernière décennie

INDH: Mobilisation de 40 milliards de DH durant la dernière décennie

Des fonds de l’ordre de 40 milliards de DH ont été investis au cours des dix dernières années dans le cadre de l’Initiative nationale pour le Développement Humain (INDH), a annoncé, jeudi à Fès, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, M. Noureddine Boutayeb.

« La contribution de l’INDH était de l’ordre de 26 milliards de DH », a-t-il précisé à l’ouverture d’un forum africain, organisé à l’occasion du 12ème anniversaire de l’INDH sur le thème « échange de bonnes pratiques au service du développement humain durable en Afrique ».

Ces fonds ont permis la réalisation de 44.000 projets et 12.000 activités au profit de 10 millions d’habitants, dont 50 pc en milieu rural, a-t-il ajouté.

Dans ce sens, il a relevé qu’il a été procédé aussi à la création de 8800 activités génératrices de revenus (AGR) au profit de 132.000 personnes avec un budget de 2,7 milliards de DH, 3.660 projets dans le secteur de la santé ayant bénéficié à 846.000 personnes (3 milliards de DH) et 9.800 projets dans le domaine de l’éducation ayant mobilisé un budget de 5 milliards de Dh et bénéficié à 2,2 millions de personnes.

Grâce à ces investissements, une action tous azimuts a été déployée pour le renforcement des capacités des centres d’accueil chargés d’apporter l’assistance aux catégories en situation de précarité, notamment les enfants abandonnés, les femmes démunies, les sans abris, les orphelins, les personnes handicapées, âgées, soufrant d’insuffisances rénales et atteintes du VIH et porteuses du VIH/Sida ou de conduites addictives.

Ces efforts ont permis à des milliers de citoyens en situation de précarité ou souffrant de la pauvreté et de l’exclusion d’améliorer leurs conditions de vie et leur niveau social, et de s’intégrer dans la vie socio-économique, a-t-il poursuivi.

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur a fait observer que cette dynamique sociale enclenchée grâce à l’INDH se reflète par une action globale de mise en oeuvre des projets au niveau national et qui vise le renforcement des infrastructures de base et l’amélioration des AGR permettant la création de nouveaux postes d’emploi.

Dans ce sens, il a rappelé que le Maroc a été classé par la Banque mondiale en 2015 troisième parmi les pays qui ont adopté les meilleurs programmes et initiatives d’action d’intérêt général dans le monde.

M. Boutayeb a par ailleurs relevé qu’en s’inscrivant dans la lignée de la stratégie royale visant d’insuffler une nouvelle dynamique économique, sociale et solidaire dans le continent africaine, le développement humain solidaire a été érigé en pilier du partenariat Sud-Sud.

Ce partenariat puise sa force dans une adhésion agissante aux efforts de lutte contre la pauvreté, la précarité et les disparités sociales et spatiales au service du citoyen africain d’autant plus que l’Afrique dispose d’atouts qui lui permettrait de réaliser la relance économique et le développement social et humaine escomptés, a-t-il affirmé.

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur a relevé que cette approche a été concrétisée lors des multiples visites de SM le Roi Mohammed VI dans 25 pays africains, couronnées par la conclusion de 949 conventions depuis 2000, dont celle signée avec le Gabon dans le domaine de développement humain à travers le renforcement des capacités des opérateurs spécialisés en la matière et l’encadrement et l’accompagnement des associations porteuses de projets.

Ce chantier royal a fait du Maroc un modèle à suivre en matière de développement humain sur les plans régional et international sachant que l’INDH a été reconnue par l’ONU comme mécanisme efficient en parfaite harmonie avec les Objectifs du Millénaire (OMD).

Il a souligné la détermination du Royaume à interagir avec toutes initiatives et à s’ouvrir sur d’autres expériences dans un esprit de coopération avec l’objectif de trouver de solutions et mettre en place d’approches en harmonie avec notamment les spécificités de chaque pays, son patrimoine civilisationnnel, ses ressources naturelles et démographiques, ainsi que ses choix politiques et économiques, et les défis relevés pour améliorer les conditions de vie des catégories pauvres et démunies et lutter contre les disparités sociales et spatiales.

Initiée par le ministère de l’Intérieur, cette rencontre de deux jours se veut un espace d’échange et de partage d’idées qui permettra de débattre et de s’ouvrir sur les expériences et expertises africaines en matière de développement humain et de tirer profit des modèles réussis, a poursuivi M. Boutayeb.

Cette manifestation est l’occasion aussi pour mettre l’accent sur les réalisations de l’INDH, qui oeuvre conformément aux Hautes orientations royales et à la vision africaine de SM le Roi à renforcer la coopération solidaire et effective, notamment au niveau de l’appui au développement humain et des compétences humaines, ainsi que l’inclusion de la société civile dans le transfert des connaissances et l’échange d’expertises.

Le forum sera marqué par la présentation de nombreux exposés et interventions de personnalités distinguées, dont des ministres issus de plus de 20 pays africains frères, outre la participation de plus de 500 personnes incluant des experts africains dans le domaine du développement humain, des représentants d’instances élues, du tissu associatif et d’établissements publics, des universitaires, des partenaires et experts financiers et des cadres de services extérieurs de l’Etat qui se retrouveront pour débattre de questions liées au développement humain.

Cette manifestation sera ponctuée par des ateliers animés par plusieurs experts qui mettront en avant les expériences africaines et nationales dans le domaine du développement humain.

Ces ateliers devront débattre des approches de lutte contre la pauvreté et la précarité, de la bonne gouvernance au service du développement humain et des jeunes comme force de développement humain.

En marge de cette rencontre, un village d’activités génératrices de revenus sera ouvert au public de jeudi à dimanche, avec pour slogan « Les ressources africaines au service du développement humain durable ».

Ce village, qui sera l’occasion de mettre en avant et de promouvoir la diversité des produits locaux et africains, verra la participation de représentants de 40 coopératives ayant bénéficié de l’INDH, et d’autres invités issus de 24 coopératives de pays africains participant à l’événement.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !