• mardi 21 octobre 2014

  • Google+
Imprimer Adresse email
Omar Saddiqi, “Le Maroc, une aventure géologique de 3 milliards d’années”

La Date de Sortie : Du 16 au 22 octobre 2009

Numéro : 857
Titre de l‘édition :L’espion qui nous revient d’Alger

Omar Saddiqi, co-auteur de Évolution continentale, la géologie du Maroc

“Le Maroc, une aventure
géologique de 3 milliards d’années”

A l’occasion de la parution de l’ouvrage de synthèse sur la géologie marocaine, Continental Evolution: The Geology Of Morocco, Maroc Hebdo International a rencontré le Professeur Omar Saddiqi, Docteur en Géologie, Vice-Doyen à la faculté des sciences Aïn Chock de l’Université Hassan II à Casablanca et co-auteur de cet ouvrage.

Propos receuillis par
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Maroc Hebdo International : Professeur, qu’est-ce qui explique l’intérêt à international pour la géologie du Maroc?
Pr. Omar Saddiqi: Notre pays est le théâtre d’une très longue aventure géologique et biologique de plus de 3 milliards d’années et tout à fait fascinante. Le Maroc est surtout un point triple, localisé à la jonction de trois domaines géologiques majeurs: un continent, l’Afrique; un océan, l’Atlantique; et une zone de collision de deux plaques tectoniques africaine et européenne. Il en résulte une topographie accentuée, un large spectre de terrains géologiques et des structures tectoniques très diverses. Des minéraux et des fossiles venant du Maroc sont exposés dans presque tous les musées du monde.
Enfin, l’un des atouts du Royaume réside dans la richesse de son sous-sol. Les ressources naturelles extraites tiennent une part importante dans la balance économique du pays comme les phosphates, l’argent, le plomb et le zinc. En ce moment, la recherche de gisements de pétrole ou de gaz, notamment en mer, est très active.
Quelle est la dynamique actuelle de la géologie dans au Maroc?
Pr. Omar Saddiqi: Une réelle dynamique est amorcée et plusieurs actions sont menées aussi bien par les institutions publiques que privées. Le ministère de tutelle coordonne le Plan national de Cartographie Géologique avec la participation de géologues nationaux, notamment universitaires, et d’organismes internationaux. L’Office national des Hydrocarbures et des Mines mène une activité importante dans la recherche pétrolière et minière.
L’OCP et Managem déploient un effort considérable d’exploration et d’exploitation mais aussi de valorisation d’une grande partie de nos ressources naturelles. Les universités, à travers leurs départements de géologie, assurent des formations dont le caractère professionnel ne cesse de se développer afin de pourvoir le secteur en ressources humaines compétentes. Enfin, je ne peux rater cette occasion pour louer les efforts de l’Association marocaine des Sciences de la Terre, qui s’active pour le développement et la promotion de la géologie dans notre pays.
Pourquoi l’édition d’un ouvrage synthétique de la géologie marocaine en ce moment précis ?
Pr. Omar Saddiqi: Durant ces dernières décennies, l’étude de la géologie du Maroc à l’aide des concepts et méthodes actuelles des sciences de la Terre telles que la tectonique des plaques, la tomographie sismique, la géochimie des traces, les datations isotopiques, les nannofossiles... a fait d’immenses progrès. Une carte géologique au 1.000.000ème a été publiée, un Plan national de Cartographie géologique a été lancé, de nombreux travaux ont été publiés par deux générations de géologues marocains, formés d’abord à l’étranger, puis dans les universités marocaines.
Il faut savoir que c’est mon collègue et co-auteur, André Michard, qui a publié le précédent ouvrage, référence de base, sur la géologie du Maroc, en 1976. C’est pourquoi un nouvel ouvrage de synthèse devenait, en ce début de XXIème siècle, une nécessité.
Pourquoi un livre sur la géologie du Maroc, signé par des auteurs français et marocains et publié en anglais, par un éditeur allemand ?
Pr. Omar Saddiqi: Le choix de l’anglais, utilisé par les milieux scientifiques du monde entier (géologues industriels, miniers ou pétroliers, consultants, universitaires) et de l’éditeur, Springer Verlag, un des premiers éditeurs scientifiques mondiaux, garantira une diffusion internationale de cet ouvrage.
Ce livre permettra de renforcer la position de la géologie marocaine au sein de la communauté géoscientifique internationale et constituera un support incontournable pour les opérateurs dans les secteurs minier, pétrolier et de l’environnement. L’ouvrage présenté répond à un besoin absolu, celui d’un accès direct à la connaissance géologique du Maroc, dans ses aspects essentiels, sous une forme synthétique, mais suffisamment approfondie et parfaitement actualisée.
Comment vous êtes-vous organisés pour produire cet ouvrage?
Pr. Omar Saddiqi: L’ouvrage est signé par un large panel d’universitaires spécialistes de la géologie marocaine: A. Michard, A. Chalouan, D. Frizon de Lamotte, et moi-même. Nous avons coordonné deux années durant l’ensemble de l’ouvrage et pris en charge comme premiers auteurs certains des chapitres.
32 co-auteurs nationaux et internationaux, spécialistes reconnus, ont participé à la rédaction des dix chapitres couvrant l’ensemble du territoire marocain.
L’ensemble de l’ouvrage est honoré par le soutien du ministre de l’Energie et des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, du Directeur de l’Office national des Hydrocarbures et des Mines, et par celui de la Société géologique de France et de l’International Lithosphere Program.
Professeur, le texte de votre livre est trop ardu pour le lecteur non averti, projetez-vous de publier une version plus accessible ?
Pr. Omar Saddiqi: Il est vrai que ce livre est destiné à un public spécialisé et non un ouvrage dont la vocation première est celle d’un manuel d’enseignement ou de vulgarisation. Soucieux de cela, nous sommes actuellement sur plusieurs projets: tout d’abord la traduction de cet ouvrage en langue française pour qu’il soit plus accessible à notre communauté, notamment estudiantine, puis la préparation, en collaboration avec l’ONHYM et le ministère de l’Energie et des Mines, de nouveaux guides géologiques et miniers bilingues français/anglais.
Cette collection de guides de terrain permettra aux géologues et aux naturalistes, tant marocains qu’étrangers, de découvrir le meilleur de la géologie du Maroc au long d’un large éventail d’itinéraires couvrant tout le pays depuis le Rif au nord jusqu’à l’Adrar Settouf au sud de Dakhla.