Dépêche
Accueil » A la une » Le groupe Génération Taragalte ouvre le bal du festival de Mhamid El Ghizlane

Le groupe Génération Taragalte ouvre le bal du festival de Mhamid El Ghizlane

mhamid-ghizlane-festival-taragalte

Le coup d’envoi du festival Taragalte, qui se tient du 28 au 30 octobre, a été donné vendredi soir à Mhamid El Ghizlane dans la province de Zagora avec la prestation du groupe « Génération Taragalte » qui a émerveillé un public hétéroclite venu nombreux admirer dans la place baptisée « Lahnacihe » la cérémonie d’ouverture de cette manifestation. Considéré comme le plus jeune groupe musical qui participe à cet événement artistique unique du genre au niveau national, « Génération Taragalte » chante notamment sur la nature, l’amour, le nomadisme, l’exode et le rôle des aïeux dans la construction de la mémoire collective et l’enrichissement du patrimoine immatériel local.

Le groupe représentant la ville de Mhamid El ghizlane a également interprété avec tact des notes mélodieuses offrant au public l’occasion d’apprécier des chansons sur la culture des Touaregs, l’histoire, la guerre, les traditions des éleveurs nomades et la vie dans le désert et les zones oasiennes.

Les chansons interprétées pour la circonstance mettent aussi en exergue les conditions de vie et la réalité des populations oasiennes en utilisant à la fois des instruments modernes et traditionnels pour faire plaisir aux fans de la musique « Bleus » issus de divers horizons.

Par la suite, le groupe algérien « Imerhan N’Tinezraf » a interprété avec brio des partitions musicales et chanté les refrains de poésies brodées par des hommes et femmes pour véhiculer un message de paix, de fraternité et de tolérance.

La troupe « Mali kan » (Voix du Mali) a pris le relai sur la scène et enflammé les spectateurs avec des chants aussi envoûtants les uns que les autres.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, le gouverneur de la province de Zagora, Abdelghani Samoudi, a relevé l’importance du festival « Taragalte, Sahara et culture », organisé par l’Association « Zaïla » avec la participation d’artistes du Maroc, de pays africains et européens, saluant les efforts déployés pour initier cette manifestation placée sous le signe « Les oasis, source de vie au cœur du Sahara ».

La cérémonie d’ouverture a été également rehaussée par la présence de l’ambassadeur des Etats unis au Maroc, Dwight Bush, qui a exprimé son appréciation du festival auquel participent des artistes de plusieurs nationalités.

Cette manifestation, qui se tient à la veille de la 22è Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP22) prévue en novembre à Marrakech, vise notamment à mettre en exergue le rôle vital des zones oasiennes en tant que creuset naturel de civilisation et d’échanges culturels.

Le programme prévoit notamment la participation de nombreux artistes comme la chanteuse marocaine « Oum », Aziz Semhaoui, le groupe malien « Tinariouine », en plus d’experts et de chercheurs dans les domaines artistique, culturel et environnemental venus d’Algérie, du Mali, du Niger, des Etats unis, de Mauritanie, des Pays-Bas, du Brésil et des Philippines entre autres.

En plus des ateliers relatifs à l’environnement et la migration climatique, les femmes et l’artisanat local, la dégustation des plats locaux, le cinéma et les oasis, la peinture dédiée aux enfants et l’astronomie, le festival prévoit, en outre, des activités parallèles sur le patrimoine culturel, tels la construction en terre, le hockey sur sable, les parades en chameaux et divers jeux des oasis et du désert.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !