Dépêche
Accueil » Dernière minute » Funérailles émouvantes du résistant Mohamed Ajar Said Bounailate

Funérailles émouvantes du résistant Mohamed Ajar Said Bounailate

Mohamed Ajar Said Bounailate, président du Conseil national des anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, s’est éteint mardi soir à Casablanca. Ses funérailles ont eu lieu le lendemain au cimetière Chouhada dans la capitale économique en présence de plusieurs personnalités politiques dont notamment Driss Lechgar, premier secrétaire de l’USFP dont le défunt est considéré comme l’un des fondateurs, du temps de l’UNFP, Mohamed Bensaid Ait Idder, un compagnon de route, depuis la lutte pour l’indépendance et surtout la création de l’armée de libération, Abdelilah Benkirane l’ancien chef du gouvernement et secrétaire général du PJD… Il y avait aussi Mustapha Ktiri, haut commissaire aux anciens résistants et membres de l’armée de libération.

D’ailleurs le haut commissariat a rendu un vibrant hommage au résistant défunt. « Nationaliste, militant et résistant, le défunt est resté fidèle à ses principes et engagements, à sa Religion, à sa Patrie et à son Roi, indique le HCAR dans un communiqué, soulignant son engagement constant pour la défense des valeurs sacrées et des constantes nationales lui ayant valu le Wissam al Arch de l’ordre de chevalier qui lui a été décerné par SM le Roi Mohammed VI, à l’occasion de la commémoration du 49ème anniversaire de la fête de l’Indépendance », peut-on lire dans un communiqué rendu public à cette occasion.

Feu Bounailate, né en 1920 à Tafraouat et dont la famille a déménagé à Casablanca, a adhéré malgré son jeune âge au parti de l’Istiqlal (PI) et à l’issue de la présentation du manifeste de l’indépendance, il a été désigné responsable régional du parti à « Kariane central » où il a fait la connaissance des leaders de la formation politique à Casablanca, dont Mohamed Zerktouni, Abderrahmane Youssoufi, Bouchta Jamai, Benacer Harakat et Mohamed Mansour.

Ses activités ont également concerné plusieurs autres villes que celle de Casablanca, fait savoir le communiqué, relevant que ses déplacements étaient une occasion d’attirer de nouveaux militants au PI, d’informer des orientations et des instructions de la direction du parti et de distribuer les photos du Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef.

En mars 1973, il a été désigné membre du Conseil national des anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, élu parmi les membres de son bureau et de sa commission permanente et pris ensuite les commandes du Conseil, un poste qu’il a occupé jusqu’à son décès.

La dernière photo du défunt remonte à quelques jours avant sa mort lorsque Abderrahmane Youssoufi, ancien Premier ministre et ancien premier secrétaire de l’USFP, lui a rendu visite à la clinique Cheikh Khalifa à Casablanca où le défunt était hospitalisé. Les deux sont des amis de toujours.

 

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !