Dépêche
Accueil » Auto & Moto » Essai: Ford Kuga II

Essai: Ford Kuga II

Après quatre ans de sa première apparition, la Ford Kuga II a voulu profiter d’un lifting pour effacer ses quelques défauts et surtout se repositionner dans le marché si concurrentiel des Compacts SUV. Le pari, pris très au sérieux par les designers de la firme américaine, est plutôt réussi.

Le premier grand changement, c’est cette calandre totalement refaite en plus imposante, et qui s’est inspirée de sa grande soeur Ford Edge. Quant aux phares et feux arrières, le regard est plus moderne tout en gardant son agressivité, et à l’arrière les feux prennent une forme carrée et étirée sur le côté, plutôt que rectangulaire comme sur la version précédente.

Une fois à bord, Il est clair que le coup de crayon était plus important à l’extérieur, les puristes Ford se retrouveront dans leur ambiance, mais en plus moderne, grâce à ce volant plus fin, au frein à main électronique remplaçant l’ancien et l’écran de 8”. Ford en profite pour inaugurer la 3ème génération du système “Sync”, plus intuitif et plus pratique, en éliminant un nombre important de boutons sur la planche de bord. Ce qui rend la conduite plus sécurisée et confortable. Et ce confort se ressent aussi dans l’habitacle, qui est toujours au rendezvous, à l’avant comme à l’arrière, avec ces sièges assez reposants au design refait.

Au Royaume, Ford propose quatre finitions allant des moins équipées Trend et Trend+ aux Titanium et Titanium 4×4, équipées d’une multitude d’options inspirées des berlines luxueuses. Toutes équipées de la même motorisation Diesel 2L développant 150 chevaux, sauf la Titanium 4×4, embarquant un 2L de 180 chevaux combiné avec une boîte automatique.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !