Dépêche
Accueil » A la une » Fonds « Wessal » : Les Emiratis injectent près 1 milliard de dollars dans le tourisme marocain

Fonds « Wessal » : Les Emiratis injectent près 1 milliard de dollars dans le tourisme marocain

 M6 emirat

La contribution de l’Etat des Emirats Arabes Unis au Fonds Wessal pour le développement du secteur touristique marocain s’élève à près de 750 millions d’euros. Dans un entretien publié dimanche par le journal émirati  »Al Ittihad », le ministre du tourisme marocain Lahcen Haddad a indiqué que le Fonds Wessal , créé en 2011 dans le cadre d’un partenariat entre le Maroc, les Emirats Arabes Unis, le Koweït, le Qatar et l’Arabie Saoudite et doté d’un capital global de près de 2,5 milliards d’euros, a pu, au cours des dernières années, lancer trois grands projets touristiques d’une valeur de plus de 1,5 milliard d’euros dans les villes de Casablanca, Rabat et Tanger.

Mettant en avant l’importance des investissements émiratis dans le secteur touristique marocain, le ministre a affirmé que les Emirats Arabes Unis sont désormais un des acteurs principaux des marchés touristiques régionaux et internationaux. Les infrastructures et les projets de développement en cours dans ce pays frère lui confère une place de choix sur la carte touristique internationale et lui permettent d’accueillir de grandes manifestations, telle l’exposition internationale  »EXPO 2020 », a poursuivi Haddad.

Soulignant la résilience du secteur touristique marocain face aux crises qu’ont connues les marchés touristiques internationaux, Haddad a affirmé que le Royaume a pu dépasser ces crises grâce à l’adoption d’une stratégie qui s’articule autour de quatre principaux axes. Le premier consiste en la diversification des marchés émetteurs et la recherche de marchés alternatifs (Russie, Chine, Brésil, Allemagne, Italie, Grande Bretagne, Pays Bas). Le deuxième axe de cette stratégie concerne, selon M. Haddad, la promotion de la destination Maroc au niveau international, en faisant valoir la stabilité politique et économique, l’ouverture du Royaume, ainsi que le climat de sécurité qui y règne.

Cette stratégie repose également sur la signature par le Maroc de plusieurs conventions avec des compagnies aériennes pour assurer des liaisons directes avec les villes de Rabat, Casablanca, Fès et Tanger, outre le développement des vols charters et l’augmentation du nombre des vols quotidiens. Le quatrième et dernier axe de cette stratégie est l’appui apporté au tourisme interne qui représente actuellement 30 % des revenus du secteur touristique.

Concernant les marchés du Golfe, Haddad a fait observer que le Maroc, qui a élaboré plusieurs programmes pour la promotion de la destination Maroc au niveau de cette région, et du marché émirati en particulier, œuvre en faveur du développement d’une offre touristique adaptée à ces marchés émetteurs. Les relations politiques et économiques privilégiées entre le Maroc et les Emirats favorisent le développement de la coopération bilatérale dans le domaine touristique, a ajouté le ministre, notant que l’importance des liaisons aériennes entre les deux pays conforte l’offre Maroc qui tend de plus en plus à répondre aux attentes du touriste émirati.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !