Dépêche
Accueil » Economie » La Fondation Renault Maroc voit le jour

La Fondation Renault Maroc voit le jour

INCLUSION SOCIALE ET MOBILITÉ DURABLE

Elle a été créée pour donner une dimension nouvelle aux engagements sociaux et sociétaux du Groupe Renault Maroc et assurer ainsi la continuité de sa politique RSE.

Gagner de l’argent, c’est bien. Mais le gagner tout en contribuant au développement social et humain du pays où on est implanté, c’est encore mieux. C’est en tout cas l’état d’esprit qui a présidé à la création de la Fondation Renault Maroc par la locomotive de la filière automobile au Maroc.

C’est la continuité voire même la cristallisation des œuvres sociales ou bien des actions de responsabilité sociale engagées par le groupe installé au Maroc en 1929. «La Fondation Renault Maroc est une promesse renouvelée pour l’avenir. C’est une dimension supérieure donnée à notre engagement social et sociétal… Dans une économie mondialisée, l’humain doit rester au centre des préoccupations», a déclaré, jeudi 29 novembre 2018 à Casablanca, Marc Nassif, DG du Groupe Renault Maroc et président de la Fondation éponyme.

La nouvelle entité place l’inclusion sociale au coeur des valeurs du groupe. Ses actions se focaliseront sur deux grands piliers: l’inclusion et la mobilité durable. Renault s’engage ainsi à favoriser l’inclusion à travers plusieurs leviers: l’éducation, la diversité ou encore la mobilité solidaire. Tout commence par la promotion de l’accès à l’éducation pour accompagner les jeunes et les adultes à mieux réussir leur avenir.

Ensuite, le développement de la diversité au sein de la société à travers l’insertion des personnes en situation de handicap, la mixité hommes-femmes et la transmission du savoir intergénérationnel. Et comme «l’inclusion passe d’abord par la mobilité», le groupe s’engage dans des projets liés à la mobilité solidaire afin de faciliter les déplacements des personnes en difficulté.

Déperdition scolaire
En liaison avec l’inclusion et la mobilité, les responsables de la Fondation sont convaincus que l’école est l’un des tout premiers lieux d’inclusion de tout individu. Pour cela, ils érigent la mobilité scolaire comme étant le premier levier de développement socio-économique au niveau local et le rempart contre la déperdition scolaire, notamment pour les filles, dans des localités éloignées des écoles, collèges et lycées. Près de 280.000 enfants ont quitté les écoles en 2017-2018. Pour lutter contre la première cause d’abandon scolaire, des solutions de mobilité ont été déployées par le groupe Renault afin de rendre accessibles les écoles, collèges et lycées, surtout dans les régions rurales et périurbaines.

C’est le cas, notamment, de la province de Fahs-Anjra, dans le périmètre de l’usine de Renault Tanger. Depuis 2012, les communes de Melloussa, Al Bahraouiyine, Khemis Anjra, Taghramt, Jouamaa et Ksar Sghir bénéficient d’un programme de mobilité scolaire. 13 bus (Renault Master) ont été transformés et mis à disposition de plusieurs communes. Au total, 1.700 élèves sont transportés chaque jour.

Mais toutes ces actions et celles futures ne peuvent avoir l’impact escompté sans l’implication du tissu associatif et du secteur public. Et c’est là le point fort de toute la stratégie de la fondation et le fondement même du développement durable.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !