Dépêche
Accueil » Culture » Festival des Musiques Sacrées du Monde, du 22 au 30 mai 2015

Festival des Musiques Sacrées du Monde, du 22 au 30 mai 2015

festival-de-fes-maroc-hebdo

Fès l’africaine

[quote font= »1″]Événement. Du 22 au 30 mai 2015, Fès la spirituelle sera parée de ses plus beaux habits pour recevoir le festival des Musiques Sacrées. Un événement qui illumine la ville depuis bientôt 21 ans.[/quote]

A l’instar des autres éditions,  celle de 2015, qui se tiendra  du 22 au 30 mai 2015, se  place sous le signe de la tolérance,  du partage et du dialogue des  cultures et des religions. Un  dialogue qui se fait à travers le  langage universel de la musique.  «Depuis sa première édition, le  festival de Fès des Musiques Sacrées  du Monde a essayé d’asseoir les  valeurs de la tolérance et la culture  de l’ouverture. Plus que jamais, la  thématique du vivre ensemble est aujourd’hui d’actualité, au vu de  ce qui se passe dans le monde»,  confirme Abderrafia Zouitene,  Président de la Fondation Esprit  de Fès et du Festival.
Cette 21ème édition a fait le  choix de se tenir sous le thème  “Au miroir de l’Afrique”. Une  manière de rendre hommage à ce  continent dans lequel s’étendent  nos racines et de commémorer la  dimension culturelle africaine de  la ville de Fès.

Fête des sens
Le temps du festival, les liens  vont se resserrer entre les pays  de ce continent riche de ses  hommes, de son histoire et de ses  traditions communes. De grands  noms africains et internationaux  célébreront cette symbiose de  Fès avec l’Afrique. Ainsi, le 22 mai  2015, la magnifique scène de Bab Makina se fera le réceptacle d’un  spectacle haut en couleurs où se  produiront différents groupes de  divers pays pour interpréter la  fresque musicale “Fès, à la quête de  l’Afrique”. Une mosaïque artistique  qui reproduira les périples et vies  de Léon l’Africain et de Sidi Ahmed  Tijani, deux figures emblématiques  de la relation privilégiée entre Fès et  l’Afrique. Conçue et mise en scène  par Alain Weber, cette épopée sera  illustrée par les chants, rythmes  et danses d’artistes de renom du  Maroc, du Mali, de Mauritanie et  du Sénégal.
Toutes les nuits, sur la même scène  Bab Makina, se relaieront des  artistes de renommée mondiale,  dont Saber Rebaï, la diva malienne  Oumou Sangaré, Tiken Jah Fakoly,  The Temptations et Dennis Edwards,  Hussain Al Jassmi…
Au musée Batha, à Dar Mokri, au  Complexe culturel Sidi Mohamed,  à Jnane Sbil et dans toute la ville en  fête, le public de la ville aura droit  à des concerts riches en rythmes et  en sonorités de différentes parties  du monde.
A côté du volet musical, le festival  prévoit, comme il est de coutume,  un forum qui sera animé par une  brochette d’éminents penseurs  et d’intellectuels. Dirigé par le  philosophe Ali Benmakhlouf, il se  penchera sur 5 problématiques:  “Chemins spirituels, chemins  commerciaux”, “Pluralisme  linguistique en Afrique”, “L’Afrique  et le sacré”, “Hassan Al Wazzzan  (Léon l’Africain)” et “Les grands  enjeux contemporains: éducation,  santé, géostratégie, etc.”.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !