Dépêche
Accueil » Culture » Le festival de Khouribga met le cinéma au service de l’intégration culturelle des prisonniers africains

Le festival de Khouribga met le cinéma au service de l’intégration culturelle des prisonniers africains

La Fondation du festival du cinéma africain de Khouribga a organisé, mardi à la prison locale de Khouribga, dans le cadre des activités culturelles de sa 20ème édition, un colloque sur l’intégration culturelle des immigrés africains et leur image dans le cinéma, en présence de prisonniers africains des établissements pénitentiaires du Maroc.

Initié en partenariat avec la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGSN), ce colloque, ponctué par la projection de films cinématographiques africains, a été l’occasion d’évoquer et d’expliquer les mesures prises par le Maroc en matière d’immigration et d’intégration culturelle et celles prévues pour l’insertion de ces personnes étrangères sans pour autant leur faire perdre leurs cultures.

Cette rencontre a permis aussi de mettre au clair les motifs de la représentation de l’immigré/émigré africain dans le cinéma, de voir comment l’image cinématographique peut véhiculer des stéréotypes souvent en décalage avec la réalité.

S’exprimant à cette occasion, le délégué général à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohammed Salah Tamek, a indiqué que cet événement à caractère culturel et humain est une illustration de l’ouverture de l’établissement pénitentiaire sur son environnement et de sa volonté d’insérer cette catégorie, souvent marginalisée, dans la vie sociale au Maroc, tout en mettant en avant les efforts déployés par le Royaume en matière de régularisation de la situation des immigrés sub-sahariens.

Cette manifestation culturelle est une valeur ajoutée pour les programmes de la réinsertion, a-t-il précisé, notant que plus de 150 prisonniers de 26 nationalités africaines auront l’occasion d’échanger, de partager et de découvrir des films du cinéma africain, un moyen pour renouer avec leurs origines et s’ouvrir sur de nouveaux horizons.

De son côté, le président de la Fondation du Festival du cinéma africain de Khouribga (FFCAK), Noureddine Sail, a relevé que les prisonniers de Khouribga, tout comme les habitants de cette ville, ont aussi le droit de bénéficier des activités culturelles programmées dans le cadre de ce festival.

Ces prisonniers sub-sahariens, qui se trouvent provisoirement dans une situation de privation de liberté, peuvent être informés et éduqués, à travers le cinéma, a-t-il relevé, ajoutant que les films choisis pour être projetés devant le public insistent sur les valeurs humaines, les bonnes mœurs, le respect de la loi et donnent espoir en un lendemain meilleur.

Pour sa part, le coordinateur général de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Azzedine Belmahi, a souligné que ces activités culturelles sont une composante essentielle des programmes de réinsertion, en faisant de l’établissement pénitentiaire un espace d’éducation et de formation par excellence, estimant que l’ouverture de l’établissement pénitentiaire sur le cinéma permet d’adopter de nouvelles approches basées sur l’intégration culturelle.

Quant au secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Abdellah Boussouf, il a affirmé qu’en matière d’immigration africaine le Maroc a adopté une approche humaine basée sur le respect des droits et de la dignité humaine, notant que le Maroc accorde une importance particulière à la question d’intégration, en tant que pays de diversité culturelle, de cohabitation et de vivre ensemble.

Après avoir passé en revue les différentes étapes ayant marqué l’immigration africaine au Maroc, M. Boussouf a appelé à l’élaboration de nouvelles politiques publiques adaptées au nouveau contexte de l’immigration africaine.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce festival, qui se tient du 09 au 16 septembre, se veut un événement de grande envergure qui célèbre la grandeur de l’identité africaine.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !