Dépêche
Accueil » Société » Où faut-il se baigner au Maroc ?

Où faut-il se baigner au Maroc ?

©ph : DR

La qualité des eaux de baignade est généralement bonne

On est en plein été. Les plages se remplissent et les Marocains cherchent naturellement de bons endroits pour se rafraichir. Face à la montée de la pollution, la qualité des eaux de baignade devient probablement une denrée rare. Mais, selon un dernier rapport officiel rendu public, vendredi 22 juin 2018, il n’y a véritablement pas de quoi trop s’alarmer: la qualité des eaux de baignade des plages marocaines est globalement bonne.

Le rapport, présenté lors d’une conférence de presse organisée par le Secrétariat d’Etat chargé du développement durable, indique que sur les 442 stations de prélèvements, 432 ont fait l’objet d’un nombre suffisant de prélèvements pour le classement, dont 423 stations (soit 97,92%) ont été déclarées de qualité microbiologique conforme aux exigences des normes, contre 9 stations (soit 2,08 %) déclarées non conformes pour la baignade.

Le rapport fait état de la qualité de la plupart des stations qui se répartissent sur 165 plages, à l’exception de certaines plages, telles celles de Ksar Sghir, de Jbilia à Tanger, d’Asilah port et Sâada et Chahdia à Casablanca, qui subissent l’influence des rejets d’eaux usées et une forte concentration de baigneurs, conjuguées à l’insuffisance des infrastructures d’hygiène. Le rapport a, en outre, recommandé la dépollution des cours d’eau qui débouchent au niveau des plages, par la suppression des eaux usées y déversées, la rationalisation de l’utilisation des produits fertilisants et phytosanitaires, et la mise en place des objectifs de qualité des eaux de baignade à atteindre sur différents horizons temporels.

Surveillance de la qualité
Pour encore améliorer les services présentés dans le cadre de la mise en oeuvre du programme national de surveillance de la qualité des eaux de baignade, le secrétariat d’Etat à l’Environnement a élaboré un plan d’action, axé essentiellement sur la sensibilisation des baigneurs, des responsables et des acteurs nationaux et locaux, ainsi que l’ensemble des citoyens, à la qualité des eaux des plages.

Dans ce sillage, il y a lieu de signaler la création d’un site web spécial dédié à la présentation des données et informations fournies par le Laboratoire national des études et de surveillance de la pollution, relevant du secrétariat d’État chargée du Développement durable, en tant qu’outil d’information sur la qualité des eaux de baignade. Ce site électronique permettra aux décideurs, aux responsables territoriaux et aux promoteurs touristiques de prendre connaissance de l’état écologique des plages.

De même, durant cette année, il a été procédé au contrôle de la qualité du sable de 45 plages, dont les résultats vont figurer l’année prochaine dans le rapport national sur la surveillance de la qualité des eaux de baignade des plages.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !