Dépêche
Accueil » Economie » Fatiha Otmane élu e au Conseil des femmes d’affaires arabes

Fatiha Otmane élu e au Conseil des femmes d’affaires arabes

Fatiha Otmane - © DR

Fatiha Otmane – © DR

[quote font= »1″]Parcours. Directrice  générale d’“OTevent”,  une des plus importantes  agences événementielles  de la place, Fatiha  Otmane se veut le  porte-voix des femmes  d’affaires marocaines  dans le monde arabe.[/quote]

Une Marocaine à l’honneur

Du 22 au 25 mars 2015,  une délégation de vingtdeux  femmes d’affaires  marocaines était présente au  Congrès mondial des Femmes  chefs d’entreprises mondiales  (FCEM) dans la capitale de  Bahreïn, Manama. Il s’agissait de  la délégation la plus importante.  A sa tête, Fatiha Otmane.  Mme Otmane n’est pas inconnue  dans le milieu des affaires. Depuis  2010 elle dirige “OTevent”, une  des plus importantes agences  événementielles de la place.  En novembre 2014 notamment  “OTevent” s’est chargée de  l’organisation du Forum MEDays,  tenu par l’Institut Amadeus dans  la ville de Tanger.

Ces derniers mois, Mme Otmane  s’est illustrée au sein du conseil  d’administration du Conseil des  femmes d’affaires arabes, auquel  elle avait été portée en septembre  2014. Elle est par ailleurs à l’origine  de la mise en place de l’antenne  nationale du conseil, dont elle est  la représentante.
Le congrès de Manama  avait été l’occasion, détaille  Mme Otmane, de présenter  l’expérience marocaine sur le  plan de la promotion des droits  de la femme. Elle explique que  les femmes d’affaires des autres  pays, spécialement arabes,  ont été surprises par le statut  dont disposent d’après elle les  femmes au Maroc. «La plupart  des femmes d’affaires arabes  présentes au congrès n’étaient  pas au courant des réalisations  de notre pays depuis la réforme  du code de la famille en 2004»,  relève Mme Otmane. «Le Maroc  fait figure d’exemple», poursuitelle.  «Depuis 2007 les Marocaines  également peuvent transmettre  la nationalité à leurs enfants».  Au crédit du Conseil des femmes d’affaires arabes au Maroc  différentes initiatives en faveur  de la femme. Le conseil tient  régulièrement des sessions de  formation dans l’objectif de  stimuler l’esprit d’entreprise  chez la gent féminine. «Le Maroc  a besoin tant de ses hommes que  de ses femmes», déclare Mme  Otmane.

Sheikha koweïtienne
Avant d’accéder au conseil  d’administration du Conseil des  femmes d’affaires arabes et de  se trouver une vocation dans  le domaine de l’événementiel,  Mme Otmane a fourbi ses  armes dans une foultitude de  secteurs. «L’événementiel, plus  spécifiquement ce que l’on  appelle le “protocole” dans le  jargon, est le métier où je me suis  le plus trouvée», confesse-t-elle.  C’est aux manettes du protocole  de l’édition 2013 du Congrès  mondial des FCEM, organisée  dans la ville de Marrakech, qu’elle  commence d’ailleurs à collaborer  de près avec la présidente du  Conseil des femmes d’affaires  arabes, Sheikha Hessa, fille de  l’ancien émir du Koweït (2006),  Saâd Abdullah Salem Al-Sabah.  «Il se trouve que je connaissais  Sheikha Hessa depuis 2004»,  révèle Mme Otmane. Dans la  foulée le conseil installe son  chapitre marocain. Mme Otmane  est également administrateur à  l’Association des femmes chefs  d’entreprises du Maroc (AFEM).  De 2011 à 2013, elle avait été  attachée à la présidence.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !