Dépêche
Accueil » Auto & Moto » Essai : Nissan Qashqai

Essai : Nissan Qashqai

L’ancêtre des Crossovers

Le Qashqai est toujours aussi polyvalent et agréable à conduire, avec une puissance moteur maîtrisée.

Il y a déjà 10 ans que Nissan avait déposé le nom “Crossover” comme nouveau segment automobile, et ce au lancement de son tout nouveau Qashqai en Europe. Familiale, sans être une berline, surélevée mais pas un 4×4 et tout aussi pratique en ville qu’une citadine. La forme de la carrosserie assez surprenante et des moins habituels à l’époque, a fait de ce Qashqai un leader sur un marché propre à lui et a poussé les autres constructeurs à suivre la tendance.
Jusqu’à présent le Crossover de Nissan, mène le jeu et reste leader en terme de ventes depuis son lancement. Face à une concurrence plus rude que jamais, un relifting s’impose pour garder le Qashqai au goût du jour.

Qu’est ce qui change?
Esthétiquement, le Qashqai intègre la nouvelle identité visuelle de Nissan, remarquable principalement par la calandre en forme de V, aux angles très prononcés. Toujours sur la face avant, les optiques gagnent en finesse, et prennent une forme étirée, tout en proposant un éclairage à LED. Les modifications esthétiques ne se limitent pas là, puisque les pare-chocs avant et arrière intègrent désormais de nouveaux inserts, plus agressifs au rendu bien plus moderne que son prédécesseur. A l’arrière toujours, et tout en gardant le même design, les feux arrière gagnent un effet 3D, plutôt réussi.

A bord, les principales nouveautés esthétiques se limitent à un nouveau volant à trois branches plus sportif que son prédécesseur et quelques nouveaux inserts sur la planche de bord. Sur cette version Tekna, le premier attire-l’oeil, est bien le large toit panoramique, qui donne une impression de volume plus important. Un atout, en plus des sièges en cuir électriques et chauffants, du volant et poignée du levier de vitesse gainés cuir, des haut parleurs Bose, du démarrage et accès sans clé, du système multimédia Nissan Connect, etc.

A bord, les équipements débordent
Mais les principales options, sont celles de l’aide à la conduite, allant du système Start and Stop, au Radar de stationnement avant et arrière avec caméra de stationnement en 360°, à l’alerte franchissement de ligne, au frein à main électrique, à l’assistance au démarrage en cote, etc. Avec toute cette panoplie d’équipements et options, la conduite s’avère facile, sécurisante et surtout rassurante, ce qui laisse exploiter les 130 ch du moteur diesel 1.6L en toute efficacité.

Cette avancée technologique nous a permis durant notre essai de boucler les 1000 kms avec un seul plein (55 L). Passant par les bouchons des villes, les autoroutes, les routes régionales, et une “pseudo-piste” sur laquelle le Qashqai s’est montré très à l’aise malgré ses jantes en aluminium de 19”. Globalement, ce Qashqai est toujours aussi polyvalent, et agréable à conduire, avec une puissance moteur maîtrisée, et une boîte manuelle agréable. Et cette version Tekna précisément, offre une prestation digne des gammes supérieures. Un ensemble d’éléments, qui séduisent toujours face aux nombreux autres modèles concurrents.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !