Dépêche
Accueil » Livres » « Emma », de Jane Austen

« Emma », de Jane Austen

emma

Paru récemment aux éditions  Gallimard, collection  Folio classique, «Emma», le  roman le plus abouti de Jane Austen  (1775-1817), raconte les tribulations  d’une jeune fille de bonne famille  de 21 ans. Gâtée par la nature, elle  est dotée d’un père qui l’adore et  apprécie ses qualités au point de  ne lui trouver aucun défaut. Damoiselle Woodhouse  s’occupe de son père après la mort de  sa mère. Dans le chaleureux foyer familial, elle  coule des jours heureux aux côtés de sa gouvernante,  Mlle Taylor, jusqu’au jour où celleci  convole en justes noces avec M. Weston et  part vivre à ses côtés. Emma souffre de cette  séparation surtout que sa soeur aînée a fait de  même, laissant un grand vide dans la maison.  Ayant contribué, avec beaucoup de plaisir et  de délectation, à marier sa gouvernante, la  jeune femme compte bien récidiver et mettre  à profit son talent à unir les coeurs.

La marieuse  improvisée s’active donc dans sa besogne.  «Juste encore une fois papa, pour le seul M.  Elton, papa. Il faut bien que je lui trouve une  épouse. Personne à Highbury n’est digne de  lui.

Pourtant, voilà toute une année qu’il est  ici, et il a apporté à sa maison des aménagements  si confortables qu’il serait honteux de le  laisser plus longtemps dans le célibat»,  argumente Emma pour persuader son  père de continuer.

Dans l’entourage d’Emma se trouve  Harriet Smith, 17 ans, fille naturelle que  la jeune marieuse tente de caser pour  lui offrir une promotion sociale digne de  sa beauté ainsi que plein d’autres âmes  solitaires… Toute une faune bariolée  qui gravite autour de l’héroïne dans la bourgade  de Highbury. A travers ce microcosme,  Jane Austen nous décrit le quotidien des habitants  en nous mettant dans l’ambiance de  l’époque.

Et, bien entendu, comme pour tous  ses romans, tout est prétexte pour l’auteur de  traiter les sujets qui lui sont chers à savoir les  sentiments et la raison. Emma, qui se fixe pour  mission de marier les autres, décide, elle, de  rester célibataire pour ne pas quitter son père.  Sa façon d’appréhender l’union du mariage  privilégie davantage la raison et les calculs  plutôt que la passion ou les sentiments. Trop  sure d’elle et de ses capacités, elle se plante  souvent et se trompe de jugement. Malgré  ces défauts, Emma reste attachante. Le génie  de l’écrivaine et son sens de la dérision y sont  pour beaucoup.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !