Dépêche
Accueil » A la une » El Ouardi ressuscite le service sanitaire obligatoire

El Ouardi ressuscite le service sanitaire obligatoire

el_ouardi-maroc-hebdo

AFFECTATION DES MÉDECINS DANS LE MONDE RURAL

Instauré en 1957 et abandonné  depuis, le service sanitaire  obligatoire renaît de ses  cendres. Lors de la séance des  questions orales du mardi 14 avril  2015 à la Chambre des conseillers,  le ministre de la Santé, Houcine  El Ouardi, a révélé que son  département travaille sur un  projet de loi relatif au service  sanitaire obligatoire. Pourquoi  maintenant? Parce que le  ministère de la Santé organise,  tout au long de l’année, des  concours et des épreuves pour les  médecins récemment diplômés,  mais qu’ils refusent d’y participer, de crainte de se retrouver  affectés “en montagne”, explique Houcine El Ouardi.
Le ministère de la Santé imposera donc aux diplômés récents  d’exercer, pendant deux ans, dans les zones et les régions reculées du Maroc. Le projet de loi est soumis  actuellement au parlement. Il est en  discussion au niveau de la chambre  des conseillers.  Cette nouvelle est tombée à point  nommé, sachant que le Maroc  a besoin en urgence de 7.000  médecins. La pénurie en personnel  de santé au Maroc est un fait. Le  Royaume ne compte que 6 médecins  pour 10.000 habitants.
Le pays est  loin de répondre au standard de  l’OMS, fixé à 1 médecin pour 650  habitants.  La répartition inégale du personnel  soignant montre que les médecins  sont concentrés à Rabat et Casablanca, où l’on retrouve le taux  d’encadrement médical le plus élevé, avec 20,3 médecins pour  10.000 habitants à Rabat et 16,1 médecins pour 10.000 habitants  à Casablanca

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !